En hausse

BCAA CAPSULES

  • Pure BCAA sous forme libre
  • Capsules au goût neutre, dosage facile
Arôme
Neutre
Unité de vente
Boîte (350 pce.)
Qté
En stock
CHF 48,00

Ajouter à la liste d'envie Ajouter à la liste d'envie

BCAA CAPSULES

Les protéines soutiennent la croissance et le maintien de la masse musculaire. BCCA veut dire acides aminés à chaînes ramifiées (en anglais: Branched Chain Amino Acid), qui sont les suivants: L-leucine, L-valine et L-isoleucine.
Les capsules Sponser BCAA fournissent ces 3 acides aminés dans les proportions 3:1:1

Read more

Prepare
Before
During
After
Water
Milk

Application

Dépendant du poids de corps prendre 4-7 capsules avant et immédiatement après l’effort.

TYPISCHE NÄHRWERTE/VALEUR NUTRITIVE/ NUTRITION FACTS/ VALORI NUTRITIVI

PER 100 G

PER CAPS. (730 MG)

PER 14 CAPS.*

(10.2 G)

Energie/energy/energia kJ (kcal)

1514 (358)

11 (2.6)

155 (37)

Fett/lipides/fat/grassi

0 g

0 g

0 g

davon gesättigte Fettsäuren/of which saturated fatty acids/di cui acidi grassi saturi

0 g

0 g

0 g

Kohlenhydrate/glucides/
carbohydrates/carboidrati

0 g

0 g

0 g

davon Zuckerarten/of which sugars/di cui zuccheri

0 g

0 g

0 g

Eiweiss/protéines/protein/proteina

82 g

0.6 g

8.4 g

Salz/sel/salt/sale

0 g

0 g

0 g

Zutaten: L-Leucin, L-Isoleucin, L-Valin, Kapselhülle vegetabil (E464), Trennmittel Magnesiumstearat

Développé et fabriqué en Suisse

Tenir hors de portée des enfants.

AMINOSÄUREN/ACIDES AMINES/ AMINO ACIDS/
AMINOACIDI
 
 
 

L-Leucin(e)

49.5 g

360 mg

5.0 g

L-Isoleucin(e)

16.5 g

120 mg

1.7 g

L-Valin(e)

16.5 g

120 mg

1.7 g

*Tagesration/ration journalière/daily ration/razione giornaliera

Article

Alimentation Swiss Epic

Règles de base pendant la compétition (article en anglais)

À l'article »

Nutrition au camp d'entraînement

Par pro triathlète Ruedi Wild

À l'article »

Plus d'articles

Alimentation Swiss Epic

Lisez l'article entier en anglais:

Which nutrition strategy is recommended for Swiss Epic?

On a multi-day event like the Swiss Epic, certain conditions that influence nutrition change almost daily. Factors such as weather, acclimatisation, training status, body weight and individual biological variability are too varied to permit universally binding nutritional recommendations. In addition, the diet must be adapted to the objective: Is it about winning or is it simply about comfortably finishing? And, last but not least, the general conditions and catering options on site must also be incorporated into the nutrition strategy. For these reasons, it is not possible to provide generally valid nutrition rules in quantity and order for the Swiss Epic mountain bike race or similar long-distance endurance events.

Of course, there are certain basic rules and measures that remain roughly the same. One conceivable nutrition strategy could be the following:

Before the start
• The two days before the competition: Carbo loading with CARBO LOADER, 4 x 1 portion per day each
• 3 to 4 hours before the start: POWER PORRIDGE, portion size according to your own feeling of satiety.
• Up to 1 hour before the start: LONG ENERGY sports drink and one / a few bites of HIGH ENERGY BAR, depending on the individual feeling of hunger and thirst, also depending on whether you are able to eat at all at this moment.

During competition
• Drink sufficiently, adapted to the situation and according to your feeling of thirst. Recommended drink is the mildly flavoured, acid-free LONG ENERGY sports drink.
• During competition it is recommended that you take some easily digestible solid food every 3 to 5 hours. However, this must be tested under similar conditions beforehand! For example, half a bar, but also a few bites of white bread or a ripe banana are useful to maintain gastrointestinal activity. To a certain extent, the ULTRA PRO drink can also be taken instead during long periods of endurance activities (1 sachet every 3 to 4 hours). This may already be sufficient for one-day events.
• For competitions lasting several days, something «solid» between the teeth is highly recommended, as solid food supports digestion. What and how much varies from person to person. A few easily digestible bites (white bread, banana, pretzels, energy bars, or similar) every few hours are enough, the rest can be taken in liquid form.
• If warm food (such as pasta, boiled potatoes, rice, etc.) is offered on site, make sure you try to use it. Also POWER PORRIDGE would be a valuable warm catering, if the possibility exists.
• Our OAT PACKs are recommended as very long satiating bars. These are based on oats and contain nuts, which increase the total energy content, but also puts a little more strain on the digestion. In contrast to the HIGH ENERGY BAR, OAT PACKs are also suitable for competitions in the cold because they are not as hard as the finely ground HIGH ENERGY BARs. However, the HIGH ENERGY BAR is the ideal solution for one-day competitions.
• If performance drops and/or tiredness occur, LIQUID ENERGY gels with caffeine are recommended (approx. ½ tube or 1 sachet, followed by some gulps of water or sports drink). An ampoule of ACTIVATOR with caffeine can also help in this situation; the caffeine's effect lasting about 2-4 hours.
• Especially during long competitions, the LIQUID ENERGY SALTY is very well received. This energy gel contains more salt and tastes sweet and salty, thereby offering a welcomed taste alternative.
• En route, it is important to estimate the situational needs correctly. In the case of cold/weakness, it is advisable to consume more carbohydrates in the form of gels or sports drinks. If stomach problems become noticeable, suitable solid food, oat bars or white bread should be eaten. Pure water is not recommended if diarrhoea occurs! In such a case it is advisable to eat and drink salty.
• Most important during very long events is keeping enough flexibility and listen to one's own desires. Experience has shown that even the most popular drinks/foods can quickly put you off if exertion lasts for several days.
• Furthermore, particularly with events lasting several days and high intake of (usually) carbohydrate-rich sports food, a sudden appetite for salt, protein and fat appears. This usually happens at a stage when the body has already reduced exercise intensity (partly from exhaustion) and can therefore tolerate such food. In this situation one can tolerate a lot of «normal» food in a reasonable amount: dried meat, sausages, chips, nuts, cheese or whatever else the organizer offers. However, fatty foods are of course unsuitable for daytime events and for strictly performance-oriented goals. During long exercise bouts and low intensities, however, one should and may listen to one's body desires, even if a food may be somewhat more difficult/slower to digest. Specific hunger for a certain food is usually a good indicator that it also can be tolerated.

Recovery after competition
• For occasions where you do not want to take too many different products with you, it is a good idea to use the ULTRA PRO as a regeneration drink. Also conceivable: LONG ENERGY Berry in double concentration (60-80 g + approx. 500 ml water). Like this, there is no need for additional recovery products. It is recommended to drink a portion within 30 minutes after finish arrival and possibly a second one, if there is no main meal within 90 minutes.
• On multi-day events, it makes sense to take another portion of CARBO LOADER or a portion of ULTRA PRO before going to bed in order to start the next day with energy stores refilled.

Rough nutrient dosage guideline

Carbohydrates
Approx. 60-80 grams per hour, during long-term endurance up to slightly more than 100 g/h can be absorbed and metabolised.

Liquid
Depends on and varies strongly according to the situation, 0.4 to 1 litres per hour advised. Note: with drinking volume also the ingested energy content changes, which has to be considered with the intake of other energy sources accordingly.

Protein
Basically not necessary, but some studies point to an increase in performance and recovery if protein is already taken during performance. Approx. 20 g protein every 3 to 4 hours for events lasting 6 to 8 hours or longer. Ideal for this: ULTRA PRO or AMINO 12500. The ULTRA PRO drink can be considered an alternative to solid food, but must be prepared with water immediately before consumption and cannot be mixed several hours in advance. On shorter occasions it is easier to add/take some protein directly in the sports drink or swallow capsules/tablets such as AMINO EAC or BCAA.

Fat
Fat intake only plays a role at endurance duration beyond approx. 10 hours, when performance intensity is very low and fat can be digested. It can be neglected and should not intentionally used in a one-day event as it may quickly act negatively, if exercise intensity becomes too high.

Author: Remo Jutzeler
Head R&D SPONSER SPORT FOOD
Ing. Applied Food Sciences UAS
MAS Nutrition & Health ETHZ

24. 07. 2019
À l'article »

Nutrition au camp d'entraînement

Traduit avec www.DeepL.com/Translator:

Nutrition dans un camp d'entraînement de triathlon : les conseils de Ruedi Wild

Le triathlète professionnel Ruedi Wild est un athlète de haut niveau depuis plus de vingt ans. Sur la voie d'innombrables podiums nationaux et internationaux ainsi que de titres de champion du monde et d'Europe, l'athlète professionnel suisse a acquis beaucoup d'expérience en matière d'alimentation parfaite. Voici quelques-unes des connaissances acquises et des conseils très personnels sur la nutrition dans le camp d'entraînement qu'il révèle dans les pages qui suivent :

Perdre du poids
Une chose à l'avant : les camps d'entraînement rendent les choses plus difficiles ! Jusqu'à présent, je ne suis jamais revenu du camp d'entraînement aussi facilement, absolument jamais. Ceci, bien qu'il n'était pas rare d'avoir plus de 40 heures par semaine. D'après mon opinion et mon expérience, le poids dépend généralement beaucoup plus du régime alimentaire et de sa qualité que de la quantité d'entraînement. Le camp d'entraînement n'est pas pour moi le moment de perdre du poids, mais de m'entraîner de façon optimale !

Nutrition générale dans le camp d'entraînement
Dans le camp d'entraînement, je fais attention à ce que la nourriture soit bonne et de bonne qualité malgré une consommation d'énergie élevée. Je préfère manger des aliments non transformés tels que des légumes, de la viande, des salades et des graisses de haute qualité (huile d'olive, noix, etc.). En outre, il y a une plus grande proportion de glucides sous forme de riz ou de pommes de terre. Chaque fois que c'est possible, je me passe du sucre ajouté dans l'alimentation de base. J'évite tous les yaourts sucrés, les boissons gazeuses, les jus de fruits prétendument "sains" et les desserts à haute teneur en sucre. Il en va de même pour les fruits en conserve. Ils n'ont tous aucun effet sur ma satiété, mais au contraire : une sensation de faim bien au-delà de la quantité d'énergie nécessaire et associée à une récupération plus importante due à l'augmentation des marqueurs inflammatoires dans le sang, à la fatigue et à une glycémie très variable, soit trop élevée (fatigue), soit faible (faim). Pendant de nombreuses années, j'ai eu de la difficulté à dormir en raison de ma forte consommation de sucre. Une pause soudaine de la faim la nuit était la règle plutôt que l'exception. J'avais donc presque toujours un "casse-croûte d'urgence" sur ma table de chevet.
Non seulement dans le camp d'entraînement, mais aussi dans la vie de tous les jours, je fais attention à une consommation suffisante d'acides gras oméga-3. Les nombreux effets positifs sur la santé ont été scientifiquement confirmés depuis plusieurs années. Je remarque bien que les durcissements dans ma musculature diminuent immédiatement et durablement. Personnellement, je suis très satisfait de la nouvelle OMEGA-3 Plus de SPONSER ! Un complément au goût neutre, si l'on peut dire pour les Oméga 3. Finalement, je n'ai plus besoin d'avaler des tonnes de capsules.

Voyage
Voyager, c'est stresser et c'est aussi mettre à rude épreuve mon système immunitaire. Plusieurs fois, j'ai été malade pendant le voyage aller ou retour et l'effet du camp d'entraînement s'est immédiatement évaporé. Les derniers jours avant le départ sont généralement très stressants et la vie quotidienne est dominée par l'emballage et toutes les choses à faire à la dernière minute. Sur le chemin du retour, le corps est frappé par le volume d'entraînement plus élevé. J'ai fait de bonnes expériences avant et pendant le voyage avec une plus grande consommation de protéines et IMMUNOGUARD de SPONSER pour renforcer mes défenses naturelles. Conseil : Lorsque vous voyagez, n'oubliez pas d'emporter des désinfectants et de les utiliser régulièrement !
La qualité de la nourriture dans l'avion n'est généralement pas trop élevée et le voyage entier prend presque toujours plus de temps que prévu. Veillez donc à prendre vos propres précautions ! Mes collations les plus populaires et mes compagnons de voyage les plus fidèles sont les LOW CARB PROTEIN BARS. Savoureux et avec beaucoup de protéines, mais pratiquement sans sucre et bien rassasiant.

Régénération
Plus je m'entraîne, plus je dois récupérer plus spécifiquement et mieux pour obtenir l'effet désiré. En plus d'une alimentation de base de haute qualité, je fais attention à un apport régulier et suffisant en protéines. Surtout les jours où je saute le déjeuner à cause de la longue randonnée à vélo, je m'assure d'avoir une bonne et suffisante source de protéines. Les glucides se retrouvent pratiquement partout, même avec le café et le gâteau, ou dans mon cas : croissants aux noisettes.
J'essaie donc de prendre au moins une portion de 20-25g de protéines toutes les quatre heures. Dans l'alimentation de tous les jours, je peux généralement le couvrir avec l'aliment de base. Dans le camp d'entraînement, cependant, je n'y parviens pas si facilement, car j'ai l'habitude de déjeuner sur la moto en raison des volumes d'entraînement plus élevés. Je préfère prendre une barre protéinée de haute qualité (PROTEIN 36 BAR), en plus principalement des acides aminés (AMINO 12500, BCAA POUDRE ou ESSENTIAL AMINO COMPLEX), environ toutes les deux heures sur le vélo. De retour dans la pièce, je consomme immédiatement une portion de protéines sous forme de produit de régénération. La plupart du temps on utilise le PRO RECOVERY (si on suit une formation) ou le MULTI PROTEIN (sans suivre une formation). Avant d'aller au lit, c'est aussi le moment idéal pour reprendre la protéine, car la phase de récupération se déroule à pleine vitesse pendant la nuit. La CASEIN (protéine de nuit) est utilisée à la maison et sans limitation par les bagages. MULTI PROTEIN (à haute teneur en caséine) est également une solution idéale pour les camps d'entraînement. Mélangé avec du lait, c'est aussi un dessert savoureux.
Avec une consommation correcte et régulière de protéines, je ressens une différence frappante dans mon état de récupération pendant le camp d'entraînement. De plus, je suis moins dépendante des sources de protéines du buffet, qui souvent ne répondent pas à mes attentes d'un point de vue qualitatif.

Approvisionnement énergétique situationnel
Le camp d'entraînement n'est pas le bon moment pour acquérir le poids de la compétition ! C'est plutôt à moi qu'il revient de bien gérer et de réussir la charge de travail de formation souhaitée. Cela n'est possible que si je prends bien soin de moi et que je récupère.
J'accorde une attention particulière à la nourriture, en particulier pendant les entraînements longs et durs. Je fabrique des unités dures avec des réserves de glucides suffisamment remplies. En unités de 3 heures et plus, je consomme toujours au moins une source de protéines pour protéger mes muscles du déficit énergétique et de l'"auto cannibalisation" (dégradation musculaire). J'adapte l'énergie sous forme de glucides à l'intensité et à l'intention d'entraînement. Plus l'intensité est élevée, plus il y a de glucides par heure. Je fabrique aussi consciemment les unités en vrac avec un apport réduit en glucides afin d'optimiser mon métabolisme des graisses. Néanmoins, j'absorbe suffisamment de glucides pour pouvoir compléter l'unité sans compromis.

Buffet et collations
Dans ma jeunesse, j'évitais souvent les collations entre les repas et j'allais à la "bataille" du soir au buffet avec la faim chaude. Cette situation est évidemment défavorable pour diverses raisons. D'une part, le corps était dans un état catabolique et dégradant avec une régénération détériorée pendant plus longtemps, d'autre part, je mangeais encore beaucoup plus énergiquement que prévu à la fin de la journée. Je me suis couchée épuisée et l'estomac plein, pour me réveiller quelques heures plus tard avec la faim.

Longues courses à vélo
Pendant les longues promenades à vélo dans la région de base, je préfère manger des aliments solides. En particulier la BARRE D'OAT PACK et les HIGH ENERGY BAR SALTY NUTS sont mes préférées comme sources savoureuses d'hydrates de carbone. En raison de la transpiration, l'eau n'est pas optimale à long terme, car des électrolytes importants comme le sodium sont éliminés par lavage. C'est pourquoi j'ai toujours avec moi quelques ELECTROLYTE TABS dans mon sac de vélo, afin que chaque bouteille d'eau puisse être facilement et pratiquement transformée en boisson sportive (énergétique et sans sucre) lorsque vous la remplissez.
J'utilise principalement des boissons riches en glucides ou en électrolytes énergétiques pour les unités plus intensives, car la mastication est difficile ici, ou pour les voyages particulièrement longs. LONG ENERGY 10% est en tête de ma liste parce qu'elle contient 10% de protéines en plus de la solution glucidique sans acide (et donc sans danger pour les dents).

Fatigue et soutien mental
Avec l'augmentation de la durée du camp d'entraînement, la fatigue augmente inévitablement de plus en plus. Ma motivation est en corrélation avec cela. J'ai donc toujours quelques ampoules de caféine ACTIVATOR en stock. Cela fait des merveilles pendant les longues journées d'entraînement ou pendant les entraînements par intervalles difficiles. Le manque de motivation peut se transformer en euphorie d'entraînement en quelques minutes ! J'essaie d'utiliser ACTIVATOR en doses, car à moyen terme, il est important de suivre les signaux du corps.

Ma liste de bagages pour le camp d'entraînement
• LOW CARB PROTEIN BARS: En voyage et en collation entre les repas
• PRO RECOVERY: Régénération
• MULTI PROTEIN: Poudre protéique suisse. Augmentation des besoins en protéines, régénération, protéines nocturnes
• PROTEIN 36 BAR: Collation protéinée pendant la journée et la balade à vélo
• AMINO 12500, AMINO EAA, BCAA: besoin en protéines pendant l'exercice, récupération
• LONG ENERGY 10%: Boisson énergisante pour l'entraînement
• ELECTROLYTE TABS: boisson (pratique) sans énergie pour des besoins accrus en électrolytes
• OAT PACK BAR, HIGH ENERGY BAR: Des aliments solides savoureux et une source d'hydrates de carbone
• ACTIVATOR: Motivation supplémentaire pour les journées d'entraînement longues et dures

01. 05. 2019
À l'article »

Plus d'articles

Combines ton produit

CHF 48,00
  • Pure BCAA sous forme libre
  • Capsules au goût neutre, dosage facile
Amino 12500 Détails de l'information
dès CHF 2,70
CHF 81,00
  • Ampoule à boire, hautement concentrée avec 12,5 g d'acides aminés
  • Pour les sports de force et d'endurance : rapide et pratique à utiliser
  • Avec...
CHF 3,00
  • Délicieuse barre chocolatée avec 50% de protéines
  • Sans enrobage de chocolat
  • Pauvre en lactose
Whey Isolate 94/ Whey Protein 94 Détails de l'information
dès CHF 29,50
CHF 29,50
  • Whey de lactosérum « nourri à l'herbe » de la plus haute qualité et valeur
  • Procédé de fabrication CFM doux pour une qualité...

Pour compléter les produits

CHF 29,50
  • Protéines multi-composantes : lactosérum, caséine et ovalbumine
  • Utilisation polyvalente : musculation, récupération, remplacement de...
Smartshake™ Original Shaker Détails de l'information
CHF 6,00
  • Les gouttes ne s'échappe pas
  • Contient un réservoir à poudre
  • Capacité de 600 ml
CHF 12,50
  • Bouchon à vis plus sûr
  • Facile à nettoyer
  • Lavable au lave-vaisselle

• Shaker de qualité avec une capacité de 500 ml
• Approprié pour le lave-vaisselle, le micro-ondes et le congélateur...

Gourde originale 750ml Détails de l'information
CHF 2,00
  • Sans plastifiant ni bisphénol A
  • Lavable au lave-vaisselle
  • Convient pour les boissons jusqu'à 60°C
Gourde couleur 750ml Détails de l'information
CHF 2,00
  • Sans plastifiant ni bisphénol A
  • Lavable au lave-vaisselle
  • Convient pour les boissons jusqu'à 60°C