En hausse

Lactat Buffer

  • Supplément pour des performances intensives
  • Augmente la tolérance à l'acide pour les charges anaérobies-lactacides
  • Pour les sports où l'acidification musculaire et l'accumulation de lactate limitent les performances.
  • Pour une utilisation lors de compétitions importantes
Arôme
Citron
Unité de vente
Boîte (800 g)
Qté
Épuisé
CHF 30,00

Lactat Buffer n'est pas disponible jusqu'au 03.04.2020.
Ajouter à la liste d'envie Ajouter à la liste d'envie

Lactat Buffer

LACTAT BUFFER de SPONSER® est une boisson en poudre légèrement aromatisée au citrate de sodium et au bicarbonate pour les sports à haute intensité, dit anaérobie-lactacide.

Lors d'une activité physique intense, l'hyperacidité musculaire et l'accumulation de lactate qui en résulte, ainsi qu'une baisse à court terme du pH sanguin, sont souvent des facteurs limitant la performance. L'athlète devient "acide" et sa performance est limitée. LACTAT BUFFER améliore le "pouvoir tampon acide" et augmente ainsi la tolérance au lactate. Cela signifie que l'athlète, grâce à sa tolérance individuelle au lactate développée grâce à l'adaptation de l'entraînement, peut supporter une charge plus longtemps ou atteindre une meilleure performance en même temps.

Quels sont les avantages sportifs ?

- Efforts anaérobie-lactique :
Natation, athlétisme (courtes et moyennes distances), aviron, ski, ski de fond (sprint)

- Les charges à intervalles répétitifs :
divers sports d'équipe (football, hockey), sports de force, arts martiaux (karaté, judo)

Fonction et effet de la supplémentation

La supplémentation avec LACTAT BUFFER ou bicarbonate de sodium et/ou citrate est également appelée Soda-loading. Si du bicarbonate de sodium et du citrate de sodium sont utilisés pour des charges anaérobies à haute intensité d'environ 1 à 10 minutes, on peut s'attendre à des améliorations significatives des performances.

L'amélioration des performances semble d'autant plus prononcée que l'hyperacidité métabolique induite par le stress (acidose) est forte. En pratique, cela signifie que le stress anaérobie est beaucoup plus bénéfique pour les athlètes habitués comme les coureurs de moyenne distance, les rameurs, les nageurs, les skieurs, etc. que pour les athlètes d'endurance comme les coureurs de longue distance, les triathlètes ou les cyclistes. En effet, dans les sports anaérobies, la tolérance au lactate est beaucoup plus élevée que dans les sports d'endurance, un autre groupe d'athlètes peut potentiellement bénéficier d'un chargement de Soda-loading sont ceux qui ont des charges à intervalles répétitifs. Cela s'applique à de nombreux sports d'équipe, sports de ballon et arts martiaux.

Le Soda-loading est également intéressant pour les athlètes de force, car l'entraînement isolé de moins de muscles produit des valeurs locales de lactate très élevées, qui doivent être enlevées le plus rapidement possible. Si le muscle reste aigre trop longtemps, la série suivante ne peut pas être complétée assez rapidement et avec suffisamment de charge. Étant donné que le Soda-loading signifie également une augmentation de l'apport en sodium, la supplémentation dans l'entraînement musculaire ne doit pas être effectuée de façon permanente, mais doit être réservée aux phases intensives. Il en va de même pour les sports où une ou même plusieurs compétitions ont lieu chaque semaine.

En raison de l’effet d’une augmentation d'un tampon de bicarbonate accru dans le sang, la valeur individuelle de lactate de l'athlète n'est pas nécessairement augmentée, mais principalement la tolérance au lactate. Cela signifie que l'athlète avec sa valeur individuelle de lactate peut supporter une charge plus longtemps ou atteindre une meilleure performance. L'athlète ne perçoit pas nécessairement la charge perçue comme étant inférieure si la performance maximale réalisable en compétition est visée. Par contre, un rendement donné et défini devrait être perçu comme moins stressant. Dans tous les cas, il faut s'attendre à une récupération beaucoup plus rapide, car l'élimination de l'acide est accélérée par la capacité tampon accrue. Cela signifie une disparition plus rapide de la sensation de raideur musculaire après l'effort ainsi qu'une récupération plus rapide.

Dès 1993, une première méta-analyse examinait 29 études sur des athlètes ayant fait un Soda-loading. Globalement, la performance jusqu'à l'épuisement a été massivement augmentée avec une moyenne de 27%. En raison de la diversité des modèles d'étude, cependant, également avec une grande variation de +/-20%. Entre-temps, de nombreuses autres études ont  été réalisées et le Soda-loading est considéré comme l'une des mesures de supplémentation ayant l'effet d'amélioration de la performance le plus largement soutenu sur le plan scientifique.

Dosage et consommation

Dans le passé, la charge en Soda-loading était pratiquée environ 3 heures avant la compétition, ce qui représentait un énorme dosage avec un apport de 0,3-0,5 g de bicarbonate et/ou citrate de sodium par kg de poids corporel et conduisait très souvent à des problèmes gastro-intestinaux. Selon les derniers résultats de l'étude, la supplémentation se fait sur plusieurs jours. Ainsi, les problèmes de tolérance d'une dose unique élevée peuvent être évités.

Read more

Prepare
Before
During
After
Water
Milk

Application

Charge aiguë : Environ 3h avant la compétition. La compatibilité doit être testée au préalable.
Idéalement, prendre plus de 3-4 jours comme recommandé. Boire la solution tout au long de la journée. Dernière prise au plus tard 3 heures avant le départ selon l'apport recommandé.

Preparation

ZUFUHREMPFEHLUNG/APPORT RECOMMANDÉ/RECOMMENDED INTAKE

KÖRPERGEWICHT/ POIDS DE CORPS/ BODY WEIGHT

1 TAGESRATION/RATION JOURNALIER/DAILY RATION

+ WASSER/ EAU/WATER

45-55 kg

25 g

= 3 ML*

ca. 700 ml

55-65 kg

30 g

= 4 ML*

ca. 850 ml

65-75 kg

34 g

= 4.5 ML*

ca. 1000 ml

75-85 kg

39 g

= 5 ML*

ca. 1100 ml

85-95 kg

44 g

= 5.5 ML*

ca. 1250 ml

*ML = Messlöffel/mesurettes/scoops

TYPISCHE NÄHRWERTE

PER 100 G

Energie kJ (kcal)

586 (139)

Protein

0 g

Kohlenhydrate

0 g

davon Zuckerarten

0 g

Fett

0 g

davon gesättigte Fettsäuren

0 g

Ballaststoffe

27 g

Salz

40.5 g

Sodium 16.2 g/100 g

Ingrédients: Citrate de sodium 45%, amidon hydrolisé de maïs, bicarbonate de sodium 24%, arômes, édulcorant extrait de stévia (rébaudioside A).

Développé et fabriqué en Suisse.

Article

Nutrition hockey sur glace

Recommandations et conseils d'expert (en anglais)

À l'article »

Game, set, match

Alimentation au tennis (en anglais)

À l'article »

Soda-loading

Augmente la tolérance à l'acide

À l'article »

SEL DANS LES BOISSONS SPORTIVES

Utile ou inutile ?

À l'article »

Jeannine Gmelin

Vice-championne d'Europe

À l'article »

Plus d'articles

Nutrition hockey sur glace

Lisez l'article en anglais:

Nutrition in ice hockey: what ice hockey players should be aware of

Ice hockey is a fascinating sport: fast-paced, physical and in some cases highly dramatic. Although the regular match time is usually three times 20 minutes with breaks of 15 minutes, the effective play time is much longer. Depending on the interruptions during the game, the five field players and the goalie can spend up to two and a half hours on ice. It is obvious that a competition of over two hours requires a targeted and carefully balanced nutritional strategy if an athlete is to fully exploit his performance potential on the ice. We explain in the following what ice hockey players nutrition-wise need to consider before, during and after the competition and make recommendations for product selection from the SPONSER range.

BEFORE COMPETITION

Filling glycogen stores
Full energy reservoirs are the be-all and end-all in a sport with long performing times such as ice hockey. Studies confirm that glycogen supercompensation (carboloading) with a concentrated, carbohydrate-containing drink provides a considerable energy advantage on the day before the competition. Suitable products:

CARBO LOADER: High energy sports drink for replenishing glycogen stores, contains Vitargo®, a barley starch hydrolysate specially developed for this purpose.
LIQUID ENERGY GELS: Those who prefer it quick and comfortable can take carbohydrates directly from the tube with these gels. They deliver easily tolerable energy, which is available within a few minutes after ingestion.
HIGH ENERGY BAR: Competition bars for long-lasting energy. Ideal up to one hour before use.

Increased lactate tolerance
The relatively short, but high-intensity blocks, with sprints and hardly any breathers, as they occur again and again in ice hockey, result in high lactate accumulation. Beta-alanine and soda loading (sodium bicarbonate and sodium citrate) in advance increase the extracellular buffer capacity, which in turn delays the muscle acidosis and fatigue. Athletes benefit also from creatine supplementation, especially when it comes to speed and interval performance - two factors that play a central role in ice hockey. Suitable products:

LACTAT BUFFER: For professional soda loading during 4-5 days before important games.
BETA ALANINE: In contrast to soda loading, it does not increase the extracellular but the intracellular buffer capacity and thus ideally complements the LACTATE BUFFER. Loading is necessary for approx. 8 weeks and should be paused after approx. 12 weeks for several weeks.
CREATINE MONOHYDRATE: Loading phase during 1-2 weeks, but can also be used throughout the entire season. For even better absorption, a combination with CREATINE PYRUMAX is also possible.

DURING THE GAME

Ensure regular liquid supply
Despite the obviously cool temperatures on the ice field, the loss of liquid is significantly higher than one would expect, due to high-intensity performance and the hindered thermoregulation by full-body clothing and protection gear. For this reason, professional athletes make sure to drink 0.5 to 1 litres of an energy- and electrolyte-containing sports drink per hour during a match. Suitable products:

ISOTONIC: The classic sports drink with 5 fruity flavours.
COMPETITION: The less sweet, less intensively flavoured and acid-free alternative and therefore the first choice in elite sports.

Avoiding blood sugar fluctuations and muscle cramps
In competitive sports, energy supply plays a central role because the body's fuel stores are not sufficient for a duration of more than approx. 90 to 120 minutes. LIQUID ENERGY Gels can therefore also be used in addition to carbohydrate-electrolytes drinks. They provide fast energy, can be taken easily and do not strain the digestion. Players with high sweat losses and/or cramp tendency may benefit from our MUSCLE RELAX Shot. Suitable products:

LIQUID ENERGY GELS: Best tolerated liquid energy concentrate from quick and slow available carbohydrates. The energy kick par excellence! With or without caffeine.
MUSCLE RELAX: 30 ml bottles of cucumber juice and vinegar. At first signs or acute muscle cramps, rinse your mouth briefly with it and drink afterwards.

EXPERT ADVICE

Keeping coordination and concentration high
Reaction time, attention, coordination, concentration and a high focus are elementary performance components in a technical and fast discipline like ice hockey. Suitable products for increased cognitive performance and delayed fatigue:

ACTIVATOR: Ready-to-drink flask with 200 mg caffeine from guarana, mate and green tea. Ideal from the second third or to manage mental fatigue. To be taken approx. 30-60 min before the desired time of effect. Take in two portions depending on tolerance.
MENTAL FOCUS: Caffeine-free formulation with green tea active ingredients and Rhodiola Rosea. Promotes focusing without increasing anxiety.

AFTER COMPETITION

Ensure fast recovery
«After the match is before the match» is a bon mot in ice hockey. It is therefore crucial to take care of regeneration immediately after a match. A high-quality regeneration supplement supplies the body with fluid and electrolytes, fills the glycogen stores and repairs endured muscle damage. Suitable products:

RECOVERY DRINK: Fruity regeneration drink, lactose-free. Preparation with water.
PRO RECOVERY: Efficient, highly professional protein-based regeneration product to balance muscle stress. Lactose-free and without artificial sweeteners. Preparation with water.
NITROFLOW PERFORMANCE2: The professional tip! Its vasodilatory effect enables better nutrient supply and reduction of metabolic end products (e.g. lactate). Ideal for supporting regeneration.

Author: Remo Jutzeler
Head R&D SPONSER SPORT FOOD
Ing. Applied Food Sciences UAS
MAS Nutrition & Health ETHZ

17. 12. 2019
À l'article »

Game, set, match

Lisez l'article en anglais:

All you need to know about sports nutrition in tennis

During the short breaks after the sets you can see cracks like Roger Federer eating half a banana and or having a drink from time to time. Does a tennis athlete need specific sports nutrition and if so, what do you need to know?

Short breaks on the court
Numerous, but short breaks during sets mean that sports nutrition in tennis has to meet special needs: Sports nutrition must not only be consumable quickly, but must also be as tolerable as possible. So if you see tennis stars eating half a (ripe) banana during the sets, there is nothing wrong with that. For a match lasting several hours, however, this snack is definitely not enough.
Tennis players can therefore rely on liquid energy from the tube, for example with a LIQUID ENERGY GEL (with or without caffeine), a high-quality, carbohydrate sports drink such as COMPETITION, LONG ENERGY or ISOTONIC or a few bites of a HIGH ENERGY BAR. In search of a noticeable caffeine kick that reawakens motivation and concentration, we recommend an ACTIVATOR ampoule or a few POWER GUMS out of the bag. The previous and regular use of MENTAL FOCUS can offer clear advantages in terms of cognitive performance both in technical training and in competition.

Indoor or outdoor
From a nutritional point of view, it makes no difference whether a tennis match is played indoor or outdoor on sand, grass or hart court. However, the climatic conditions can vary significantly and thus have a corresponding influence. Temperature and humidity are central parameters that must be taken into account when eating on the tennis court. In the cold and in low humidity, nutrition has primarily to cover the energy demands of an athlete. In the heat or in great humidity the body needs considerably more liquid. If matches over three, four or sometimes five sets including tie-break are expected, a carboloading two days before the competition is recommended. If the heat on the court is high, a previous soda loading with LACTAT BUFFER can be very useful. Players with a high sweat rate and a tendency to cramp additionally use SALT CAPS or MUSCLE RELAX shots.

Regeneration during tournaments
In tennis tournaments lasting several days or even two weeks, regeneration plays an important role. The recommendations are therefore: Regular carboloading with CARBO LOADER, every second or third day. In hot and humid regions, soda loading with LACTAT BUFFER is recommended to increase sodium levels and thus prevent dehydration and cramps. Always take a carbohydrate-protein shake such as PRO RECOVERY after every match and additionally consume a protein shake MULTIPROTEIN or CASEIN in the evening before going asleep. If frequent travel and/or contact with large crowds is necessary, the use of IMMUNOGUARD prevents the risk of infection.

24. 10. 2019
À l'article »

Soda-loading

La supplémentation avec LACTAT BUFFER augmente la tolérance à l'acide dans les sports à haute intensité

L'hyperacidité musculaire et l'accumulation de lactate qui en résulte, ainsi qu'une baisse à court terme du pH sanguin, sont des facteurs limitant la performance de haute intensité. L'athlète devient «acide» et est donc limité dans ses actions. Dans cette situation, le citrate de sodium et le bicarbonate de sodium offrent de grands avantages. SPONSER vend les deux ingrédients dans sa boisson en poudre LACTAT BUFFER.

Soda-loading : fonction et avantages
La supplémentation avec LACTAT BUFFER ou bicarbonate de sodium et/ou citrate est également appelée «soda-loading». Si le citrate de sodium et le bicarbonate de sodium sont utilisés pour les sports à haute intensité qui durent environ 1 à 10 minutes, on peut s'attendre à des améliorations significatives des performances. Plus la charge anaérobie-lactacide est claire, et donc plus l'acidose métabolique induite par la charge (acidose) est prononcée, plus la performance peut être améliorée efficacement.

Quels athlètes en profitent ?
Dans la pratique, cela signifie que les athlètes tels que les coureurs de moyenne distance, les rameurs, les nageurs, les athlètes de ski alpin, etc. profitent considérablement de ce type spécifique de supplément. Plus que, par exemple, les athlètes d'endurance comme les coureurs de marathon, les triathlètes ou les cyclistes. En effet, dans les sports anaérobies, la tolérance au lactate est beaucoup plus élevée que dans les sports d'endurance, un autre groupe d'athlètes peut potentiellement bénéficier d'un chargement de soda-loading sont ceux qui ont des charges à intervalles répétitifs. Cela s'applique à de nombreux sports d'équipe, sports de ballon et arts martiaux.
Le soda-loading est également intéressant pour les athlètes de force, car l'entraînement isolé de moins de muscles produit des valeurs locales de lactate très élevées, qui doivent être enlevées le plus rapidement possible. Si le muscle reste aigre trop longtemps, la série suivante ne peut pas être complétée assez rapidement et avec suffisamment de charge. Étant donné que le soda-loading signifie également une augmentation de l'apport en sodium, la supplémentation dans l'entraînement musculaire ne doit pas être effectuée de façon permanente, mais doit être réservée aux phases intensives. Il en va de même pour les sports où une ou même plusieurs compétitions ont lieu chaque semaine.

Tolérance accrue au lactate, capacité tampon acide améliorée
En raison du mode d'action d'un tampon de bicarbonate accru dans le sang, la valeur individuelle de lactate de l'athlète n'est pas nécessairement augmentée, mais principalement la tolérance au lactate. Cela signifie que l'athlète, avec sa valeur individuelle en lactate, peut supporter une charge pendant plus longtemps ou atteindre une performance supérieure. L'athlète n'interprète pas nécessairement la charge perçue comme étant inférieure si la performance maximale réalisable en compétition est visée. En revanche, une performance donnée et définie devrait être perçue comme moins stressante. Dans tous les cas, il faut s'attendre à une récupération beaucoup plus rapide, car l'élimination de l'acide est accélérée par la capacité tampon accrue. Cela signifie une disparition plus rapide de la sensation de raideur musculaire après l'effort ainsi qu'une récupération plus rapide.

Des études prouvent l'efficacité
Dès 1993, une première méta-analyse examinait 29 études sur des athlètes ayant une charge de soda. Globalement, la performance jusqu'à l'épuisement a été massivement augmentée avec une moyenne de 27%. En raison de la diversité des modèles d'étude, cependant, avec également une grande variation de 7% à +47% (moyenne donc 27%). Entre-temps, de nombreuses autres études ont été réalisées et le soda-loading est considéré comme l'une des mesures de supplémentation ayant l'effet d'amélioration de la performance le plus largement soutenu sur le plan scientifique.

Dosage et consommation
Dans le passé, le soda-loading était pratiqué environ 3 heures avant la compétition, ce qui était une dose énorme lorsque l'on prenait 0,3-0,5 g de bicarbonate de sodium et/ou citrate par kg de poids corporel. Cela a conduit à des problèmes gastro-intestinaux très souvent. Selon les derniers résultats de l'étude, la supplémentation se fait désormais sur plusieurs jours. Ainsi, les problèmes de tolérance d'une dose unique élevée peuvent être évités.
Idéalement, le LACTAT BUFFER doit être consommé 3 à 5 jours avant la compétition, réparti sur la journée comme recommandé, la dernière dose étant prise au plus tard 3 heures avant le départ. Il est intéressant de noter que l'effet d'amélioration de la performance de cette stratégie de prise de plusieurs jours semble durer jusqu'à deux jours après l'interruption de la supplémentation. Ceci est donc important pour les manifestations sportives de plusieurs jours.

Augmentation combinée de la capacité tampon intracellulaire et extracellulaire
De nombreuses études sur la supplémentation pour augmenter la capacité tampon intra et extracellulaire ont été publiées jusqu'à présent, avec de nombreux profils d'apports et formes d'entraînement différents. Comme prévu, et comme expliqué ci-dessus, le plus grand bénéfice est obtenu avec des charges très intensives d'une durée de 1 à 10 minutes. De telles formes de performance produisent l'acidose la plus élevée dans la musculature et par conséquent dans le sang. Afin d'obtenir un bénéfice maximal dans la plage de performance anaérobie-lactacide, l'augmentation de la capacité tampon extracellulaire par le soda-loading peut être combinée à une augmentation de la capacité tampon intracellulaire par la bêta-alanine. La combinaison de ces deux mesures peut conduire à une augmentation supplémentaire des performances, au moins si un chargement chronique de soude est effectué (environ 3-4 jours avant la compétition). Etant donné que la prise de BETA-ALANINE nécessite également une prise chronique d'environ 8 semaines afin d'augmenter suffisamment les réserves de carnosine de l'organisme, une telle stratégie de prise ne pose pas de problèmes de tolérance par rapport à une prise aiguë le jour de la compétition.

14. 10. 2019
À l'article »

SEL DANS LES BOISSONS SPORTIVES

Traduit avec www.DeepL.com/Translator

Remplacement du sel et des fluides dans le sport

Dans le domaine du sport, le sel est reconnu comme un ingrédient important des boissons pour sportifs. D'autre part, les campagnes de santé mettent constamment en garde contre la consommation excessive de sel dans la vie quotidienne. La question se pose donc de savoir si l'ajout de sel ou de chlorure de sodium dans les boissons pour sportifs est raisonnable, inoffensif ou même inutile.

En raison des fonctions biochimiques que le sodium remplit dans l'organisme, l'ajout de sodium est destiné à améliorer l'absorption des fluides et de l'énergie, car le glucose est transporté de l'intestin au sang en fonction du sodium. Toutefois, il est controversé de savoir si un supplément de sodium provenant de la boisson pour sportifs est vraiment nécessaire pour cette dernière. D'autre part, il semble clair que la prise d'une solution sodique avant l'effort (pré-hydratation) augmente linéairement le volume de plasma sanguin par rapport à l'eau pure(1) Le sang devient, pour ainsi dire, plus mince. Cette augmentation du volume de liquide peut à son tour avoir un effet d'amélioration des performances, car elle optimise la circulation sanguine et donc le transport de l'oxygène et des nutriments. Une pré-hydratation avec des boissons contenant du sodium effectuée avant l'effort peut donc apporter un avantage en termes de performance pendant l'effort.

Le sodium dans une solution d'hydratation, qui est prise pendant ou après l'exercice, favorise également un apport hydrique suffisant ou une réhydratation complète le plus rapidement possible en ne prévenant pas prématurément la sensation de soif. Ceci est dû au rapport de concentration de l'eau et du sodium. Si l'on ne prend que de l'eau à l'état déshydraté, cela provoque une "dilution" du rapport eau-sodium, l'envie de boire étant stoppée avant d'obtenir une réhydratation complète. L'eau pure a également un effet diurétique plus important que la solution sodique en abaissant l'hormone vasopressine. Cela signifie qu'il faut uriner plus d'urine, ce qui prolonge le temps de réhydratation complète de l'organisme et donc le temps de récupération(2) L'absence ou l'insuffisance de sodium entraîne un débit urinaire plus élevé et ne peut maintenir un équilibre hydrique équilibré à long terme.

Un manque de sodium dans les boissons ou une consommation insuffisante de liquides favorise également les crampes musculaires. Pour les sportifs sensibles aux crampes, nous recommandons quatre à cinq jours de sodaloading avec LACTAT BUFFER avant un effort de longue endurance.

En résumé, on peut dire que là où le remplacement efficace des liquides ou la récupération rapide sont les principales priorités, les boissons contenant au moins 500 à 1000 mg de sodium par litre devraient toujours être consommées. La Sodaloading est recommandée pour les personnes sensibles aux convulsions ou les sportifs avant des efforts d'endurance très longs dans la chaleur (à partir de 3 h environ). Les jus de fruits sont défavorables parce qu'ils sont hypertoniques et ne contiennent pas de sodium. Les vaporisateurs de fruits dilués avec addition de sel de table sont déjà plus appropriés. Les boissons pour sportifs prêtes à boire, contenant du sodium et hypotoniques telles que COMPETITION® ou LONG ENERGY sont idéales. SALT CAPS peut également être utilisé en complément ou en combinaison avec d'autres boissons. Si l'énergie provient de sources autres qu'une boisson, les comprimés effervescents ELECTROLYTE TABS peuvent également être utilisés.

Par exemple, 80 g de COMPETITION® dans 1000 ml d'eau plus deux SALT CAPS fournissent ensemble 855 mg de sodium et un besoin énergétique d'environ une heure. Une combinaison comparable serait 60 g de COMPETITION® dans 750 ml d'eau plus une BARRE D'ÉNERGIE HAUTE SALÉE&NUTS, qui ensemble donne 550 mg de sodium.

Littérature

1) Mora-Rodriguez und Hamouti, Med Sport Sci, 2012
2) Shirreffs und Maughan, Am J Physiol, 1998

Auteur : Remo Jutzeler
Responsable R&D SPONSER SPORT FOOD
Ing. sciences de l'alimentation FH
MAS Nutrition & Santé EPFZ

01. 07. 2019
À l'article »

Jeannine Gmelin

Traduit avec www.DeepL.com/Translator:

Interview avec Jeannine Gmelin, vice-championne d'Europe

L'athlète suisse Jeannine Gmelin est un des leaders mondiaux de l'aviron. Après son titre de championne du monde en 2017, elle a doublé son titre de championne d'Europe en 2018 et plus récemment celui de vice-championne d'Europe. L'athlète de 29 ans fait confiance à l'alimentation sportive SPONSER® depuis des années et a donné une courte interview après les Championnats d'Europe en 2019 au bord du Rotsee.

Jeannine, vous avez dit après avoir remporté la médaille d'argent aux Championnats d'Europe 2019 que vous étiez «ravie de la 2ème place, car ce classement n'aurait pas été possible il y a quelques semaines». Comment le comprendre ?

L'automne dernier, j'ai dû subir une appendicectomie, ce qui a retardé le début de mon entraînement. Au début de l'année, je souffrais de douleurs dans le dos et, en plus des douleurs physiques, j'ai eu des difficultés avec l'association suisse d'aviron. Depuis mars 2019, je m'entraîne pour moi-même et j'ai été confronté à de nombreux nouveaux défis. Tout cela m'a coûté beaucoup d'énergie. Et dans ces circonstances, la deuxième place est un bon résultat pour moi.

Quels sont vos plans pour les Championnats du Monde à la fin août 2019 ?

En tant qu'athlète, il est clair que je participe à des courses pour gagner. Mais pour moi personnellement, il s'agit avant tout d'être capable de réaliser mon potentiel au moment décisif. Si je réussis, je sais que d'une part je suis satisfait du résultat et que d'autre part le résultat correspond à ce que j'ai cherché à atteindre.

Quelles priorités fixez-vous en matière de nutrition avant une compétition aussi importante que les Championnats du monde ?

En principe, ma nutrition en compétition ne diffère guère de celle en dehors de la compétition. Ce qui change, c'est que je dois ajuster l'heure des repas exactement au départ de la course. De même, que ce que je mange ne doit plus nécessairement avoir bon goût, mais doit avant tout servir à quelque chose. En plus des bananes, des flocons d'avoine, des pommes de terre ou du riz, j'ai également intégré certains des produits SPONSER comme sources alimentaires fixes.

Quels sont vos produits SPONSER® préférés dont vous ne pouvez pas vous passer dans une compétition importante ?

Le LACTAT BUFFER et le RECOVERY DRINK sont les deux produits les plus importants lors d'une compétition.

Vous nous avez dit un jour une bonne recette pour une «glacée protéinée». Peut-on le mentionner ici ?

Oui, la recette est : 1 banane congelée, 1-2 dl de lait de coco, 2 c. à soupe de vanille WHEY PROTEIN 94, plus des baies et des graines de Chia au choix. Mélanger le tout au batteur jusqu'à ce qu'il devienne crémeux et servir dans un grand verre. Goût meilleur après un entraînement dur et au coucher du soleil!

12. 06. 2019
À l'article »

Plus d'articles

Combines ton produit

CHF 32,50
  • Tampon d'acide intracellulaire pour sportifs de compétition et de force
  • Pour les sports où l'acidité musculaire et l'accumulation de lactate...
Competition Détails de l'information
dès CHF 2,00
CHF 24,50
  • Pour de meilleurs potentiels d’endurance et de performance
  • Sans acide et légèrement aromatisé pour une meilleure digestibilité
  • Formule...
Activator Détails de l'information
dès CHF 2,20
CHF 66,00
  • Shot à la caféine avec 200 mg de caféine de différentes sources
  • Meilleure performance d'endurance
  • Amélioration de la concentration et de...

Contexte et informations

Découvrez des informations passionnantes sur notre produit

Faits Scientifiques

À la vue d'ensemble »

Pour compléter les produits

Smartshake™ Original Shaker Détails de l'information
CHF 6,00
  • Les gouttes ne s'échappe pas
  • Contient un réservoir à poudre
  • Capacité de 600 ml
CHF 12,50
  • Bouchon à vis plus sûr
  • Facile à nettoyer
  • Lavable au lave-vaisselle
CHF 52,00
  • La créatine améliore les performances lors d’efforts intensifs
  • Formule innovante, basée sur 3 matières premières
  • Maximum de qualité certifiée...
Creatine Monohydrate Détails de l'information
CHF 29,50
  • 100% pur Creapure® Creatine Monohydrate de Créatine Monohydrate
  • améliore les performances physiques lors d'efforts répétés et intensifs à court...
CHF 53,00
  • Shake de récupération avec glucides et protéines
  • 20 g, respectivement 50% de protéine de haute qualité par portion
  • Combinaison unique de 8...