En hausse

Protein 36

  • barre aux protéines et aux glucides avec 36% de protéines
  • à base de protéines de lait et d’hydrolysat de protéines de blé
  • teneur réduite en sucre, riche en fibres alimentaires
  • enrobé de chocolat noir
Arôme
Unité de vente
Qté
En stock
CHF 2,50

Ajouter à la liste d'envie Ajouter à la liste d'envie

Protein 36

PROTEIN 36 de SPONSER est une savoureuse barre aux protéines et aux glucides contenant 36% de protéines.
Elle ne contient qu’une petite quantité de sucre, mais est riche en fibres alimentaires. PROTEIN 36 n’est pas seulement un accompagnant idéal avant et après une activité sportive en tant que soutien à la « récupération », elle convient également parfaitement au quotidien en tant que collation riche en nutriments. L’hydrolysat de protéines de blé, les protéines de lait et de soja favorisent également la constitution et le maintien de la masse musculaire.

 

Read more

Prepare
Before
During
After
Water
Milk

Application

Avant ou après l’activité sportive ou en tant que petit encas/snack.

 

Select flavor

Nährwerte/valeurs nutritives/nutrition facts

100 g

1 Riegel/ bar(re) 50 g

Energie/energy kJ (kcal)

1618 (387)

809 (193)

Fett/lipides/fat

16 g

8.0 g

davon gesättigte Fettsäuren/of which saturated fatty acids

 

8.6 g

 

4.3 g

Kohlenhydrate/glucides/carbohydrates

26 g

13 g

davon/of which

Zuckerarten/which sugars

mehrwertige Alkohole/polyols

 

9.1 g

16 g

 

4.5 g

7.8 g

Ballaststoffe/fibres alimentaires/fibres

6.4 g

3.2 g

Eiweiss/protéines/protein

36 g

18 g

Salz/sel/salt

0.64 g

0.32 g

* valeurs nutritionnelles de référence

Ingrédients: Hydrolysat de protéines de blé 18%, chocolat 18% (sucre, pâte de cacao, beurre de cacao, émulsifiant lécithine de soja), protéine de soja, huméctant glycérol, graisse de palmier, agent de charge polydextrose, protéines de lait, émulsifiant lécithine de soja, sucre, arômes, vanille 0.1%, édulcorant acesulfame K. Peut contenir de noix et d’autres graines.

 Développé en Suisse et fabriqué en Hollande.

 

Article

Conseils sur les protéines

Pour les sports d'endurance

À l'article »

Nutrition au camp d'entraînement

Par pro triathlète Ruedi Wild

À l'article »

Alimentation sportive pour enfants

Besoins en énergie et en protéines (en anglais)

À l'article »

Plus d'articles

Conseils sur les protéines

Protéines : Pour la régénération, la masse musculaire, le contrôle pondéral et les défenses immunitaires

Pour les athlètes d’endurance, il est essentiellement question de régénération, de constitution et de maintien de la masse musculaire, de contrôle pondéral et les défenses immunitaires.

Régénération
Pour la régénération et la réparation de vos muscles fatigués, vous avez besoin des composants appropriés. Pour une régénération optimale, vous devez prendre le plus rapidement possible après l’effort env. 20 à 30 g de sources de protéines de qualité, rapidement assimilées. Les protéines de petit-lait sont idéales, par ex. WHEY PROTEIN ou un shake de récupération tel que PRO RECOVERY.
Etant donné que votre métabolisme tourne à plein régime encore quelques heures après des entraînements intensifs et des compétitions, vous devez veiller à répéter un apport en protéines toutes les 3-4 heures. A cette fin, des protéines de base à composants multiples telles que MULTI PROTEIN, ainsi que WHEY CONCENTRATE ou un aliment solide sous forme de barre protéinée, telle que PROTEIN LOW CARB BAR ou PROTEIN 36 BAR sont tout à fait adaptés.
Le sommeil est la phase la plus importante de la régénération. Afin de raccourcir la phase catabolique, il est recommandé que l’afflux d’acides aminés dure le plus longtemps possible pendant les heures de repos nocturne. Les protéines à composants multiples telles que MULTI PROTEIN ou les protéines dites de nuit comme CASEIN représentent des sources de protéines idéales car elles sont digérées lentement et de manière constante.

Constitution de la force et de la masse musculaire
Pour les entraînements de constitution de la force et de la masse musculaire, les mêmes principes que pour la régénération s’appliquent en ce qui concerne l’apport en protéines, mais idéalement avec des quantités totales de protéines légèrement supérieures. De plus, il est important de garder un bilan calorique net positif. Cela signifie que plus d’énergie doit être consommée au cours de la journée que brûlée.

Contrôle pondéral
Pour perdre du poids, vous avez besoin d’un bilan énergétique négatif. Cela signifie que vous devez utiliser plus d’énergie que vous n’en absorbez. Un apport régulier et accru en protéines joue également un rôle crucial dans les phases de perte de poids. D’une part, les protéines ont un taux de saturation plus élevé que les glucides, d’autre part, vous avez besoin de plus d’énergie pour la digestion des protéines, ce qui signifie moins de calories absorbées. Les protéines sont également importantes pendant un régime car elles neutralisent la dégradation de la musculature et des structures importantes de l’organisme.

Défenses immunitaires
Les protéines sont le matériau de construction et la source d’énergie principal du système immunitaire. Par conséquent, vos besoins en protéines augmentent considérablement dans le cas d’une infection ! Afin d’empêcher la propagation d’agents pathogènes viraux ou bactériens, un grand nombre de cellules de défense et de facteurs immunitaires doivent être produits rapidement.

Auteur : Remo Jutzeler
Chef Recherche et Développement chez SPONSER SPORT FOOD
Dipl. Ing. Technologie alimentaire HES
MAS Nutrition & Santé ETHZ

Autres articles sur le sujet
Protéines : Besoins quotidiens, moment de la prise, qualité de protéines
Proteines de nuit

05. 11. 2019
À l'article »

Nutrition au camp d'entraînement

Traduit avec www.DeepL.com/Translator:

Nutrition dans un camp d'entraînement de triathlon : les conseils de Ruedi Wild

Le triathlète professionnel Ruedi Wild est un athlète de haut niveau depuis plus de vingt ans. Sur la voie d'innombrables podiums nationaux et internationaux ainsi que de titres de champion du monde et d'Europe, l'athlète professionnel suisse a acquis beaucoup d'expérience en matière d'alimentation parfaite. Voici quelques-unes des connaissances acquises et des conseils très personnels sur la nutrition dans le camp d'entraînement qu'il révèle dans les pages qui suivent :

Perdre du poids
Une chose à l'avant : les camps d'entraînement rendent les choses plus difficiles ! Jusqu'à présent, je ne suis jamais revenu du camp d'entraînement aussi facilement, absolument jamais. Ceci, bien qu'il n'était pas rare d'avoir plus de 40 heures par semaine. D'après mon opinion et mon expérience, le poids dépend généralement beaucoup plus du régime alimentaire et de sa qualité que de la quantité d'entraînement. Le camp d'entraînement n'est pas pour moi le moment de perdre du poids, mais de m'entraîner de façon optimale !

Nutrition générale dans le camp d'entraînement
Dans le camp d'entraînement, je fais attention à ce que la nourriture soit bonne et de bonne qualité malgré une consommation d'énergie élevée. Je préfère manger des aliments non transformés tels que des légumes, de la viande, des salades et des graisses de haute qualité (huile d'olive, noix, etc.). En outre, il y a une plus grande proportion de glucides sous forme de riz ou de pommes de terre. Chaque fois que c'est possible, je me passe du sucre ajouté dans l'alimentation de base. J'évite tous les yaourts sucrés, les boissons gazeuses, les jus de fruits prétendument "sains" et les desserts à haute teneur en sucre. Il en va de même pour les fruits en conserve. Ils n'ont tous aucun effet sur ma satiété, mais au contraire : une sensation de faim bien au-delà de la quantité d'énergie nécessaire et associée à une récupération plus importante due à l'augmentation des marqueurs inflammatoires dans le sang, à la fatigue et à une glycémie très variable, soit trop élevée (fatigue), soit faible (faim). Pendant de nombreuses années, j'ai eu de la difficulté à dormir en raison de ma forte consommation de sucre. Une pause soudaine de la faim la nuit était la règle plutôt que l'exception. J'avais donc presque toujours un "casse-croûte d'urgence" sur ma table de chevet.
Non seulement dans le camp d'entraînement, mais aussi dans la vie de tous les jours, je fais attention à une consommation suffisante d'acides gras oméga-3. Les nombreux effets positifs sur la santé ont été scientifiquement confirmés depuis plusieurs années. Je remarque bien que les durcissements dans ma musculature diminuent immédiatement et durablement. Personnellement, je suis très satisfait de la nouvelle OMEGA-3 Plus de SPONSER ! Un complément au goût neutre, si l'on peut dire pour les Oméga 3. Finalement, je n'ai plus besoin d'avaler des tonnes de capsules.

Voyage
Voyager, c'est stresser et c'est aussi mettre à rude épreuve mon système immunitaire. Plusieurs fois, j'ai été malade pendant le voyage aller ou retour et l'effet du camp d'entraînement s'est immédiatement évaporé. Les derniers jours avant le départ sont généralement très stressants et la vie quotidienne est dominée par l'emballage et toutes les choses à faire à la dernière minute. Sur le chemin du retour, le corps est frappé par le volume d'entraînement plus élevé. J'ai fait de bonnes expériences avant et pendant le voyage avec une plus grande consommation de protéines et IMMUNOGUARD de SPONSER pour renforcer mes défenses naturelles. Conseil : Lorsque vous voyagez, n'oubliez pas d'emporter des désinfectants et de les utiliser régulièrement !
La qualité de la nourriture dans l'avion n'est généralement pas trop élevée et le voyage entier prend presque toujours plus de temps que prévu. Veillez donc à prendre vos propres précautions ! Mes collations les plus populaires et mes compagnons de voyage les plus fidèles sont les LOW CARB PROTEIN BARS. Savoureux et avec beaucoup de protéines, mais pratiquement sans sucre et bien rassasiant.

Régénération
Plus je m'entraîne, plus je dois récupérer plus spécifiquement et mieux pour obtenir l'effet désiré. En plus d'une alimentation de base de haute qualité, je fais attention à un apport régulier et suffisant en protéines. Surtout les jours où je saute le déjeuner à cause de la longue randonnée à vélo, je m'assure d'avoir une bonne et suffisante source de protéines. Les glucides se retrouvent pratiquement partout, même avec le café et le gâteau, ou dans mon cas : croissants aux noisettes.
J'essaie donc de prendre au moins une portion de 20-25g de protéines toutes les quatre heures. Dans l'alimentation de tous les jours, je peux généralement le couvrir avec l'aliment de base. Dans le camp d'entraînement, cependant, je n'y parviens pas si facilement, car j'ai l'habitude de déjeuner sur la moto en raison des volumes d'entraînement plus élevés. Je préfère prendre une barre protéinée de haute qualité (PROTEIN 36 BAR), en plus principalement des acides aminés (AMINO 12500, BCAA POUDRE ou ESSENTIAL AMINO COMPLEX), environ toutes les deux heures sur le vélo. De retour dans la pièce, je consomme immédiatement une portion de protéines sous forme de produit de régénération. La plupart du temps on utilise le PRO RECOVERY (si on suit une formation) ou le MULTI PROTEIN (sans suivre une formation). Avant d'aller au lit, c'est aussi le moment idéal pour reprendre la protéine, car la phase de récupération se déroule à pleine vitesse pendant la nuit. La CASEIN (protéine de nuit) est utilisée à la maison et sans limitation par les bagages. MULTI PROTEIN (à haute teneur en caséine) est également une solution idéale pour les camps d'entraînement. Mélangé avec du lait, c'est aussi un dessert savoureux.
Avec une consommation correcte et régulière de protéines, je ressens une différence frappante dans mon état de récupération pendant le camp d'entraînement. De plus, je suis moins dépendante des sources de protéines du buffet, qui souvent ne répondent pas à mes attentes d'un point de vue qualitatif.

Approvisionnement énergétique situationnel
Le camp d'entraînement n'est pas le bon moment pour acquérir le poids de la compétition ! C'est plutôt à moi qu'il revient de bien gérer et de réussir la charge de travail de formation souhaitée. Cela n'est possible que si je prends bien soin de moi et que je récupère.
J'accorde une attention particulière à la nourriture, en particulier pendant les entraînements longs et durs. Je fabrique des unités dures avec des réserves de glucides suffisamment remplies. En unités de 3 heures et plus, je consomme toujours au moins une source de protéines pour protéger mes muscles du déficit énergétique et de l'"auto cannibalisation" (dégradation musculaire). J'adapte l'énergie sous forme de glucides à l'intensité et à l'intention d'entraînement. Plus l'intensité est élevée, plus il y a de glucides par heure. Je fabrique aussi consciemment les unités en vrac avec un apport réduit en glucides afin d'optimiser mon métabolisme des graisses. Néanmoins, j'absorbe suffisamment de glucides pour pouvoir compléter l'unité sans compromis.

Buffet et collations
Dans ma jeunesse, j'évitais souvent les collations entre les repas et j'allais à la "bataille" du soir au buffet avec la faim chaude. Cette situation est évidemment défavorable pour diverses raisons. D'une part, le corps était dans un état catabolique et dégradant avec une régénération détériorée pendant plus longtemps, d'autre part, je mangeais encore beaucoup plus énergiquement que prévu à la fin de la journée. Je me suis couchée épuisée et l'estomac plein, pour me réveiller quelques heures plus tard avec la faim.

Longues courses à vélo
Pendant les longues promenades à vélo dans la région de base, je préfère manger des aliments solides. En particulier la BARRE D'OAT PACK et les HIGH ENERGY BAR SALTY NUTS sont mes préférées comme sources savoureuses d'hydrates de carbone. En raison de la transpiration, l'eau n'est pas optimale à long terme, car des électrolytes importants comme le sodium sont éliminés par lavage. C'est pourquoi j'ai toujours avec moi quelques ELECTROLYTE TABS dans mon sac de vélo, afin que chaque bouteille d'eau puisse être facilement et pratiquement transformée en boisson sportive (énergétique et sans sucre) lorsque vous la remplissez.
J'utilise principalement des boissons riches en glucides ou en électrolytes énergétiques pour les unités plus intensives, car la mastication est difficile ici, ou pour les voyages particulièrement longs. LONG ENERGY 10% est en tête de ma liste parce qu'elle contient 10% de protéines en plus de la solution glucidique sans acide (et donc sans danger pour les dents).

Fatigue et soutien mental
Avec l'augmentation de la durée du camp d'entraînement, la fatigue augmente inévitablement de plus en plus. Ma motivation est en corrélation avec cela. J'ai donc toujours quelques ampoules de caféine ACTIVATOR en stock. Cela fait des merveilles pendant les longues journées d'entraînement ou pendant les entraînements par intervalles difficiles. Le manque de motivation peut se transformer en euphorie d'entraînement en quelques minutes ! J'essaie d'utiliser ACTIVATOR en doses, car à moyen terme, il est important de suivre les signaux du corps.

Ma liste de bagages pour le camp d'entraînement
• LOW CARB PROTEIN BARS: En voyage et en collation entre les repas
• PRO RECOVERY: Régénération
• MULTI PROTEIN: Poudre protéique suisse. Augmentation des besoins en protéines, régénération, protéines nocturnes
• PROTEIN 36 BAR: Collation protéinée pendant la journée et la balade à vélo
• AMINO 12500, AMINO EAA, BCAA: besoin en protéines pendant l'exercice, récupération
• LONG ENERGY 10%: Boisson énergisante pour l'entraînement
• ELECTROLYTE TABS: boisson (pratique) sans énergie pour des besoins accrus en électrolytes
• OAT PACK BAR, HIGH ENERGY BAR: Des aliments solides savoureux et une source d'hydrates de carbone
• ACTIVATOR: Motivation supplémentaire pour les journées d'entraînement longues et dures

01. 05. 2019
À l'article »

Alimentation sportive pour enfants

Lisez le texte intégral en anglais, traduit par DeepL.com/Translator:

Sports nutrition for young athletes

According to most people, sports foods are a no-go for children. Probably this attitude is based on the general impression of parents and non-athletes that they have of dietary supplements. These products are mostly perceived as unnatural, chemical and possibly doping substances or other - legal or illegal - pharmacologically active substances. And thus, at best, they are considered useless, but potentially even harmful to children. Sports nutrition is primarily about concentrated food and isolated nutrients as well as convenience and tolerance. It is a concept of (partial, supplementary) nutritional intake in a practical, convenient and well-tolerated form as part of a full daily routine with everyday constraints, in order to be able to carry out one's sporting activities as optimally as possible. In the first place, sports nutrition is not yet about performance-enhancing supplements or even pharmacologically active substances.

Growing children have increased energy and protein requirements
Considering the generally increased energy and protein requirements of growing children, it is obvious that children who engage in sports have an even higher (relative) requirement than adults. In addition, children are also more likely to be affected by nutritional deficiencies for obvious and known reasons: unhealthy food preferences, distraction and disinterest in a suitable diet in general and/or depending on the time of activity, and last but not least, rebellion against parental guidelines. For these reasons it is certainly appropriate to consider a possible supplementation of the diet with sports foods, but primarily in the area of energy and protein supply, not specific performance promotion. In addition, depending on the individual nutritional situation and specific needs (after clarification), micronutrients (e.g. vitamin D or calcium) may make sense.

In principle, basic nutritional recommendations for adult athletes can therefore apply equally to children and adolescents. This means, for example, the use of carbohydrate-electrolyte sports drinks during sporting activity for more than an hour, the intake of carbohydrate-protein shakes shortly after performance, or energy bars and other easily digestible, carbohydrate-containing snacks during the day, especially before energetically demanding workloads. Children are usually less consistently active in their sports, more easily distracted and therefore less focused on general nutritional requirements.

Watch out: Dental Health!
In the case of children and nutrition, however, one should certainly not ignore the topic of dental health. Sugars and acids are known to be bad for the teeth, but are also usually contained in carbohydrate-containing drinks and snacks. The most harmful is constant sipping and all too frequent sipping of carbohydrate- and acidic drinks, especially those containing fruit juice. Countermeasures can be the use of acid-free sports drinks or rinsing the mouth with water and the use of sugar-free chewing gum.

However, the unconditional use of other specific performance-enhancing supplements such as caffeine, creatine, beta-alanine or special nutritional strategies such as soda-loading must clearly be considered inappropriate for children, even though there may be no health risk at the usual recommended dosages. In principle, such supplements and measures are to be regarded as "top-of-the-pyramid", i.e. not suitable for adolescents and even less for children. As long as the technical abilities and physical performance factors are still in development and far from being exhausted, progress in performance will be achieved much more efficiently by promoting them. An uncritical use of supplements, or their potential effect, would be irrelevant.

General sports nutrition recommendations for children and adolescents

1. Drinks
Thirst should always be the driver for drinking. However, you should keep an eye on children and help them to think about drinking. Because they tend to forget drinking in their sporting zeal or simply because of distraction and generally less self-control than adults. The best recommendation is acid-free sports drinks, wherever energy is needed. Otherwise, water or sugar-free effervescent powder/tablets are sufficient, depending on taste acceptance. Pure maltodextrin can also be added to self-brewed tea water as an energy supplement, preferably with a pinch of salt per liter. Our recommendations are: COMPETITION, ELECTROLYTES, MALTODEXTRIN 100.

2. Energy
In addition to sports drinks, many bars also serve as an easily digestible source of energy. They can be easily and conveniently taken anywhere, and consumed before, during and even after performance. Carbohydrate gels can also be used in this way to a certain extent. These should be reserved for intensive competition situations or acute energy shortages. SPONSER® offers various suitable bars: HIGH ENERGY BAR, CEREAL ENERGY PLUS and the sustainably satiating oat bar OAT PACK.

3. Protein
Healthy growth and bone health are central for children and adolescents and require sufficient protein in the diet. Rapid recovery after exercise also depends on protein and energy supply in order to optimally support protein synthesis. As a consequence, special attention should also be paid to the daily protein supply of children. One can follow the rule of thumb of 1.5-2.0 g protein per kg body weight daily. Preferably, one portion should contain 20-30 g of protein and be taken together with approx. 30-50 g of carbohydrates within one hour after demanding sporting activity. A rough guideline is to take 20-30 g protein every 3-5 hours. The content from normal meals can be comfortably supplemented either with pure protein drinks from SPONSER® such as WHEY ISOLATE 94 or combined with carbohydrates such as RECOVERY DRINK, RECOVERY SHAKE, PRO RECOVERY. Ready-to-drink products such as PROTEIN SMOOTHIES or bars like PROTEIN 34/36 are also suitable.

4. Carboloading
Targeted carboloading can be considered before competition situations with a pronounced long-term endurance character, or as a temporary measure in case of acute energy bottlenecks or increased energy requirements (training camps). This can also make sense in phases of growth spurts and with delayed weight development. The use of the CARBOLOADER 2-4 times a day during a defined period can help to cover an increased energy demand more easily than with a normal diet alone.

Hands off caffeine or creatine
Although recent findings have not in themselves raised safety concerns about caffeine in children per se, it seems inappropriate to use caffeine in children for the reasons outlined above. It is also clearly not recommended to use creatine in growing children. The increased strength could lead to muscular imbalances or even injuries if trained intensively, due to non-linear/parallel development of strength, muscles and supporting structures (bones, ligaments, cartilage).

As a final remark, it should be remembered that any nutritional measure is only as good as the actual implementation! It is more important to find and use measures and products that the person concerned is willing to use voluntarily and willingly than to stubbornly stick to fixed nutrient calculations and recommendations. If something is done only reluctantly, the implementation will fail sooner or later. It is important to find foods and sports nutrition that the person concerned likes and enjoys taking, so that they become part of the daily routine and are followed voluntarily. This also includes the selection of alternatives as a change of taste.

Author: Remo Jutzeler
Head R&D SPONSER SPORT FOOD
Ing. Applied Food Sciences UAS
MAS Nutrition & Health ETHZ

20. 09. 2018
À l'article »

Plus d'articles

Combines ton produit

CHF 2,50
  • barre aux protéines et aux glucides avec 36% de protéines
  • teneur réduite en sucre
  • avec protéines de lait et hydrolysat de protéines de...
Multi Protein Détails de l'information
dès CHF 29,50
CHF 29,50
  • Protéines multi-composantes : lactosérum, caséine et ovalbumine
  • Utilisation polyvalente : musculation, récupération, remplacement de...
Creatine Monohydrate Détails de l'information
CHF 29,50
  • 100% pur Creapure® Creatine Monohydrate de Créatine Monohydrate
  • améliore les performances physiques lors d'efforts répétés et intensifs à court...
CHF 3,30
  • Produit de base de haute qualité, à prendre juste avant ou après l’effort.
  • Délicieux shake
  • Proportion des valeurs nutritives avantageuse avec...

Pour compléter les produits

Smartshake™ Original Shaker Détails de l'information
CHF 6,00
  • Les gouttes ne s'échappe pas
  • Contient un réservoir à poudre
  • Capacité de 600 ml
CHF 3,30
  • produit de base ciblé de haute qualité à prendre peu avant ou après un effort
  • sans adjonction de sucre
  • pauvre en...
Whey Isolate 94/ Whey Protein 94 Détails de l'information
CHF 29,50
  • Whey de lactosérum « nourri à l'herbe » de la plus haute qualité et valeur
  • Procédé de fabrication CFM doux pour une qualité...
CHF 12,50
  • Bouchon à vis plus sûr
  • Facile à nettoyer
  • Lavable au lave-vaisselle