En hausse

Salt Caps

• électrolytes sous forme concentrée
• Compensation de la perte de sel et des électrolytes par la transpiration
• Pratique à prendre, dosage simple
• Idéal pour les sports d’endurance et en été

Arôme
Neutre
Unité de vente
Boîte (120 pce.)
Qté
En stock
CHF 26,00

Ajouter à la liste d'envie Ajouter à la liste d'envie

Salt Caps

Salt Caps de SPONSER® est votre compagnon idéal pour l'entraînement d'endurance. Le mélange d'électrolytes concentré aide à maintenir l'équilibre entre vos niveaux de sel et des électrolytes. Surtout avec des séances plus longues en été et par temps chaud, le corps perd l'excès d'électrolytes par la transpiration, ce qui peut entraîner une diminution des performances, une diminution de la fonction musculaire (spasmes) et une récupération plus difficile.
Le contenu des capsules est basé sur la composition de la sueur humaine et contient les électrolytes sodium (sel), potassium, magnésium et calcium. Les capsules peuvent être prises avec de l'eau et conviennent donc comme boisson sportive faite maison, avec ou sans des glucides ajoutés.

Convient particulièrement aux sports tels que le triathlon, le cyclisme, la course à pied, le tennis, le football, la course sur sentier, le VTT, le handball.

Read more

Prepare
Before
During
After
Water
Milk

Application

2 capsules dans 500 ml mélangées à un liquide glucidique, cela donne lieu à une boisson appropriée pour tous les sports.(boisson sportive).

1 Portion = 2 Kapseln/caps.

6 Kapseln/caps.**

Natrium/sodium

400 mg

--

1200 mg

--

Magnesium

20 mg

5%*

60 mg

15%*

Calcium

40 mg

5%*

110 mg

15%*

Kalium/potassium

100 mg

5%*

300 mg

15%*

Zink/zinc

3.0 mg

30*

9.0 mg

90%*

*NRV, nutrient reference values                **Tagesration/daily ration

Ingrédients: Chlorure de sodium, capsule végétale (464), citrate de calcium, citrate de magnesium, chlorure de potassium, gluconate de zinc, anti-aglomérant stearate de magnesium. 

1 capsule = 940 mg.

Developpé et fabriqué en Suisse

Tenir hors de portée des enfants.




Article

Alimentation en triathlon

Longue distance

À l'article »

5 conseils sur la nutrition pendent un Ironman

Par pro triathlète Ruedi Wild (article en anglais)

À l'article »

Métabolisme des graisses

Sports d'ultra endurance (en anglais)

À l'article »

Alimentation marathon

Conseils pour coureurs

À l'article »

Alimentation marathon VTT

Conseils pour les athlètes

À l'article »

SEL DANS LES BOISSONS SPORTIVES

Utile ou inutile ?

À l'article »

Plus d'articles

Alimentation en triathlon

Trois facteurs clés pour une performance maximale dans le triathlon longue distance

Electrolytes
Les électrolytes influencent le transport des nutriments et leurs produits finaux à l’intérieur et l’extérieur de la cellule. Ils stabilisent le pH dans le corps, jouent un rôle dans la fonction cardiaque et musculaire, favorisent la tolérance à la chaleur ainsi que les capacités de performances mentales. Le sodium est un facteur clé dans le transport de liquide et est principalement perdu par la transpiration. La perte de sodium varie d’un athlète à l’autre et peut aller de 400–1600 mg de sodium par litre de sueur. En cas de haute sollicitation de performance ou en cas de forte chaleur, une supplémentation ciblée en électrolytes est recommandée durant la phase préparatoire de la compétition. Les activités par forte chaleur ou plus longues que 2–3 heures nécessitent un apport ciblé en sodium, respectivement en électrolytes.

Hydratation
Si la perte de liquide n’est pas compensée, la déshydratation menace avec des conséquences graves telles que :
• des problèmes d’estomac
• une tolérance plus faible à l’effort
• une augmentation de la fréquence cardiaque
• une régulation thermique perturbée
• une diminution de la fonction mentale£
• une influence négative sur les fonctions motrices
• une augmentation du risque de crampes

Energie
Les glucides sont une source importante d’énergie dans les sports d’endurance. Pour obtenir une performance optimale, un apport en glucides ciblé en fonction des besoins est décisif lors d’activités de plus de 90 minutes. Les boissons sportives, les gels et les barres sont des sources de glucides compétentes qui sont, en fonction de la durée, de l’intensité et des préférences personnelles, couramment utilisés en combinaison. Plus l’intensité est grande et plus la durée de l’activité est longue, plus leur digestibilité sera décisive.

• Les boissons sportives fournissent des glucides bien assimilables, faciles à digérer et enrichis en électrolytes.
• Les gels fournissent des glucides rapidement disponibles.
• Les barres soutiennent la fonction de l’appareil digestif et sont les mieux adaptées pour des intensités plus faibles et des longues distances.

Un apport énergétique régulier est primordial. Pour une performance optimale, nous recommandons un dosage de 60–80 g de glucides par heure.

10. 10. 2019
À l'article »

5 conseils sur la nutrition pendent un Ironman

Lisez l'article en anglais:

5 Ironman Nutrition Tips for the last few days before the competition

The optimal nutrition during the long distance triathlon is a big challenge. The needs of the athletes can be very different, so everybody has to find his own strategy on the day of the competition. However, the days before the long race day have a decisive influence on how your regime will ultimately turn out nutritionwise. Here below you find the most important tips of professional triathlete Ruedi Wild and more about optimization possibilities as well as possible stumbling blocks:

Carboloading
Due to the reduced training in the taper phase, the body needs less carbohydrates than during usual training phases. Therefore, the usual intake of carbs already leads to an increased replenishment of glycogen stores. Too large amounts of pasta, rice etc. on the pre-race day additionally burden the stomach for the competition and may lead to a feeling of fullness. Soft drinks are unsuitable because of fructose. Therefore, I use CARBO LOADER, basically after each main meal on the pre-race day to maximally fill up my glycogen stores.

Electrolytes
The electrolyte level, in particular salt (or rather sodium), is an elementary factor in race nutrition. It is crucial that the electrolyte balance is optimally prepared on the day of the competition. Except with main meals, for me pure water is taboo the last days prior to the race. Especially during training sessions, as it further dilutes the sodium concentration in the blood. During main meals I generously use salt, while instead of pure water I dissolve ELECTROLYTE TABS in the drinks or take SALT CAPS (approx. 1 salt cap per 0.5l).

NO Loading
Initially known as an insider tip, nitrogen oxide loading (NO loading) has spread widely in recent years, especially among professionals, thanks to broad scientific support. Among other things, it aims at increased oxygen transport and improved blood flow. In the pre-competition week NITROFLOW PERFORMANCE and RED BEET VINITROX belong to my daily supplements.

Dietary Fibre
The last two to three pre-race days I pay attention to a low intake of dietary fibres, because they put additional strain on my stomach during competition. My usually preferred foods such as vegetables, fruits or wholemeal products are practically completely eliminated and replaced by white bread, plaited loaf or rice.

Fructose
The high content of fructose in soft drinks and most available sports drinks has spoiled many of my long-distance competitions in the beginning. Stomach cramps or flatulence were the most frequent consequences. Even on pre-race days I do not take any soft drinks, fruits or fruit juices, while on race day the ULTRA COMPETITION is my favourite competition drink.

Have a look at the graphic overview about triathlon nutrition on race day.

Author: Ruedi Wild, professional triathlete

03. 10. 2019
À l'article »

Métabolisme des graisses

Lisez le texte original en anglais:

How ultra endurance athletes should optimise their fat metabolism

Because the energy requirement at ultra endurance events amounts to 7000 kcal per day and more, studies advise ultra endurance athletes to optimise their fat metabolism within their training protocol. (Nikolaidis et al., 2018: Nutrition in Ultra-Endurance: State of the Art. Nutrients 10(12):1995).

SPONSER recommends to activate the fat metabolism with regular low-glycogen trainings and to support those with LOW CARB BURNER, ACTIVATOR or ELECTROLYTES TABS. During ultra-endurance competitions paying attention to energy density, including fat- and protein-containing food, is important. Ideal for this: LIQUID ENERGY ULTRA Gel and ULTRA PRO as well as the sports drink ULTRA COMPETITION and - in high heat - SALT CAPS.

Author: Remo Jutzeler

18. 09. 2019
À l'article »

Alimentation marathon

Importants conseils nutritionnels pour le marathon

Recommandations de base pour le ravitaillement pendant un marathon
La stratégie de ravitaillement avant et pendant un marathon est une question essentiellement personnelle, en particulier pour les courses longues distances. Néanmoins, il existe des règles importantes dont il faut tenir compte, afin d’aborder la compétition de manière optimale. Une attention particulière doit être portée aux trois paramètres suivants :

• Equilibre hydrique: buvez régulièrement et selon votre soif.
• Energie: utilisez des glucides faciles à digérer comme source d’énergie principale, env. 60-80 g par heure. Les boissons sportives et les gels énergétiques sont particulièrement pratiques pendant un marathon.
• Equilibre électrolytique / acido-basique: utilisez de préférence des boissons sportives et, pendant les courses de plus de trois heures, prenez des électrolytes supplémentaires (capsules de sel), surtout si vous ne buvez que de l’eau pure et par températures élevées.

» Le schéma graphique illustre à quoi vous devez faire attention regardant la nutrition pendant un marathon.

Pas d’expérimentation en compétition!
Nous recommandons de tester tous les produits utilisés en compétition à l’avance, c’est-à-dire pendant des entraînements demandant des efforts similaires à la compétition. Bien qu’une assimilation optimale des produits soit un élément central du développement chez SPONSER®, il y a toujours des facteurs individuels et situationnels à prendre en compte. De nombreux athlètes d’élite ont déjà fait cette triste expérience. La règle numéro une est donc la suivante : aucune expérimentation nutritionnelle le jour de la compétition ou juste avant !
Idéalement, un concept de ravitaillement doit être testé sur des courses longues distances. Les athlètes de haut niveau entame typiquement ce test à jeun et commencent seulement après un certain temps (env. après une heure d’effort) avec un apport énergétique spécifique à la compétition. De cette manière, la prise et l’assimilation des produits sont testées dans des conditions extrêmes.

AVANT LA COMPETITION

Activation du métabolisme du NO
Autrefois considéré comme un secret d’initiés, ladite activation de l’oxyde nitrique s’est répandue au cours des dernières années grâce à un large soutien scientifique. En plus des professionnels, ce concept est de nos jours également utilisé par de nombreux athlètes amateurs ambitieux. L’activation du métabolisme de l’oxyde nitrique (NO) vise, entre autres, à augmenter la disponibilité en oxygène et à améliorer le flux sanguin. Les produits NITROFLOW PERFORMANCE2 et RED BEET VINITROX permettent d’y parvenir de la manière la plus efficace.

Carboloading
Plus la durée de la compétition est longue, plus les réserves glucidiques du corps et la capacité d’absorption sont réduites, ce qui limite la performance. En règle générale, les coureurs de marathon profitent donc d’un carboloading. Un carboloading efficace est le remplissage maximal des réserves de glucides du corps. Les résultats d’études suggèrent qu’un carboloading de un ou deux jours avant la compétition est décisif. L’absorption de grandes quantités de nourriture la veille d’une compétition entraîne souvent une désagréable sensation de lourdeur, voire des problèmes digestifs, et n’est donc pas recommandée.
En plus de nourriture globalement plus riche en glucides juste avant la course, nous recommandons la prise du CARBO LOADER, spécialement développé dans ce but, le jour précédant la compétition. CARBO LOADER est une boisson glucidique hautement concentrée, sans fructose libre. Idéalement, il faut en prendre une portion après chaque repas principal.

Les avantages d’un tel carboloading sont:

• Réserves de glycogène remplies au maximum
• Aucune sensation de lourdeur et moins de ballonnements.
• Utilisation pratique: CARBO LOADER, en particulier en sachets individuels, peut être facilement consommé n’importe où.

Electrolytes
Avant le départ d’un marathon, le bilan électrolytique devrait être équilibré. Un peu de sel supplémentaire aux derniers repas constitue donc une précieuse assistance. Pour ce faire, il est idéal de prendre l’une ou l’autre capsule de sel (SALT CAPS) ou de dissoudre les ELECTROLYTE TABS dans une bouteille d’eau. Pour un apport simultané en glucides, il est conseillé de boire une boisson sportive (COMPETITION).

Petit-déjeuner et dernière heure avant la compétition
Le dernier repas est pris de préférence 3-4 heures avant le début de la compétition. Il devrait être facile à digérer (avec le moins de fibres possible !) et riche en glucides. Le POWER PORRIDGE, par exemple, constitue un petit-déjeuner idéal. De plus, il est recommandé de boire régulièrement (mais pas excessivement) jusqu’au début de la course. Mais pas uniquement de l’eau, puisqu’elle ne contient pas d’électrolytes. Il est également conseillé de prendre la moitié d’un tube de LIQUID ENERGY GEL env. 5 à 10 minutes avant le départ.

PENDANT LA COMPETITION

Energie
Pour la plupart des coureurs de marathon, les glucides sont les principaux fournisseurs d’énergie pendant la course. Leur capacité d’absorption est cependant physiologiquement limitée. En règle générale, ce sont entre 60-80 g de glucides par heure, soit env. 1 g de glucides par kg de poids corporel, qui doivent être absorbés.
Dans le cas où un carboloading a été préalablement effectué, ce n’est qu’après 30-60 min de course qu’il faut commencer à prendre 60-80 g de glucides par heure (gels/boissons). Sans carboloading préalable, il faut commencer à en prendre au plus tard à partir de 30 min de course. En principe, il importe peu que l’apport énergétique provienne de boissons sportives ou de gels, mais des intervalles d’ingestion de 15-20 minutes seraient idéaux. Toutefois, l’absorption d’une trop grande quantité d’énergie peut causer des ballonnements ou des problèmes digestifs.

Hydratation et électrolytes
Ce n’est pas uniquement beaucoup de liquide, mais également des électrolytes qui sont perdus via la transpiration. Par conséquent, dès le début, il est important de boire régulièrement et de tenir compte de la sensation de soif, qui, sur la base d’observations scientifiques reste l’indicateur le plus fiable. Pour des raisons physiologiques de la nutrition, nous recommandons la consommation des boissons glucido-électrolytiques COMPETITION®, LONG ENERGY ou ULTRA COMPETITION. L’avantage de ces boissons, est qu’elles fournissent à l’organisme de précieux électrolytes, du liquide et naturellement aussi de l’énergie nécessaire sous forme hypotonique. Ces boissons sont également exemptes d’acide, offre un large spectre de glucides et ne sont que légèrement aromatisées, ce qui les rend très digestes.

Mise en pratique
En pratique, il est rarement possible d’emporter ses propres boissons lors d’un marathon. En effet, les organisateurs ne proposent que rarement une zone de ravitaillement individuelle, fait connu dans les milieux sportifs professionnels. Pour cette raison, nous recommandons d’emporter quelques LIQUID ENERGY GELS (fixés à la ceinture de course), afin de pouvoir réguler la consommation d’énergie et d’électrolytes. En règle générale, il faut compter 1 - 1,5 tubes de LIQUID ENERGY GEL, soit 60-80 g de glucides répartis sur une heure. Le mieux est d’en prendre juste avant les points de ravitaillement, afin de pouvoir couvrir les besoins hydriques qui en découlent.
Le choix des gels (LIQUID ENERGY PLUS, BCAA, PURE ou SALTY) se fait en fonction des préférences de goût de chacun. Les gels sont faciles à combiner. En cas de grande chaleur, le gel LIQUID ENERGY SALTY constitue une bonne alternative, notamment du point de vue du goût. En effet, il contient plus de sel, a un goût épicé-salé et est moins sucré. En cas de durée de compétition croissante, de températures élevées, de tendances aux crampes, nous recommandons l’utilisation de SALT CAPS en tant que source supplémentaire en électrolytes (env. 1-2 capsules par heure).

Performance Optimizer
Quiconque devant composer avec des durées de compétition croissantes ou plus généralement avec des crampes musculaires, peut utiliser le shot MUSCLE RELAX en tant que support. Cette solution à boire au goût pickles, aigre-forte, active les récepteurs neurosensoriels et aide ainsi à normaliser la fonction musculaire.

APRES LA COMPETITION

Une prompte régénération est profitable
La phase de régénération commence immédiatement après l’arrivée. Le plus vite sera le mieux pour l’organisme, même s’il n’y a pas encore de sensation de faim à ce moment-là.

Les trois facteurs suivants sont essentiels à une régénération rapide:

• Reconstitution des réserves de glycogène grâce à des glucides facilement assimilés.
• Réhydratation au moyen de liquide et d’électrolytes.
• Restauration / réparation des muscles grâce aux protéines.

Les athlètes d’élite consomment, dans les 30 minutes suivant l’arrivée, une boisson professionnelle pour la régénération contenant env. 20 à 30 g de protéines afin de couvrir tous les éléments importants de la manière la plus simple et la plus efficace possible. Pour ce faire, les produits les plus fréquemment utilisés sont PRO RECOVERY, RECOVERY SHAKE ou WHEY ISOLATE 94. Le RECOVERY DRINK (associé à une ampoule d’AMINO 12500) a également fait ses preuves grâce à la taille pratique de ses portions.

Auteur: Remo Jutzeler
Chef Recherche et Développement chez SPONSER SPORT FOOD
Dipl. Ing. Technologie alimentaire HES
MAS Nutrition et santé ETHZ

10. 09. 2019
À l'article »

Alimentation marathon VTT

Importants conseils nutritionnels pour un marathon VTT

Recommandations de base pour le ravitaillement pendant une compétition de longue distance
La stratégie de ravitaillement avant et pendant un marathon VTT est une question essentiellement personnelle, en particulier pour les courses longues distances. Néanmoins, il existe des règles importantes dont il faut tenir compte, afin d’aborder la compétition de manière optimale. Une attention particulière doit être portée aux trois paramètres suivants:

• Equilibre hydrique : buvez régulièrement et selon votre soif.
• Energie : utilisez des glucides faciles à digérer comme source d’énergie principale, env. 60-80 g par heure. Les boissons sportives et les gels énergétiques sont particulièrement pratiques pendant un marathon VTT.
• Equilibre électrolytique / acido-basique : utilisez de préférence des boissons sportives et, pendant les courses de plus de trois heures, prenez des électrolytes supplémentaires (capsules de sel), surtout si vous ne buvez que de l’eau pure et par températures élevées.

» Le schéma graphique illustre à quoi vous devez faire attention regardant la nutrition pendant un marathon VTT.

Pas d’expérimentation en compétition !
Nous recommandons de tester tous les produits utilisés en compétition à l’avance, c’est-à-dire pendant des entraînements demandant des efforts similaires à la compétition. Bien qu’une assimilation optimale des produits soit un élément central du développement chez SPONSER®, il y a toujours des facteurs individuels et situationnels à prendre en compte. De nombreux athlètes d’élite ont déjà fait cette triste expérience. La règle numéro une est donc la suivante : aucune expérimentation nutritionnelle le jour de la compétition ou juste avant !

AVANT LA COMPETITION

Activation du métabolisme du NO
Autrefois considéré comme un secret d’initiés, ladite activation de l’oxyde nitrique s’est répandue au cours des dernières années grâce à un large soutien scientifique. En plus des professionnels, ce concept est de nos jours également utilisé par de nombreux athlètes amateurs ambitieux. L’activation du métabolisme de l’oxyde nitrique (NO) vise, entre autres, à augmenter la disponibilité en oxygène et à améliorer le flux sanguin. Les produits NITROFLOW PERFORMANCE2 et RED BEET VINITROX permettent d’y parvenir de la manière la plus efficace.

Carboloading
Plus la durée de la compétition est longue, plus les réserves glucidiques du corps et la capacité d’absorption sont réduites, ce qui limite la performance. En règle générale, les athlètes profitent donc d’un carboloading. Un carboloading efficace est le remplissage maximal des réserves de glucides du corps. Les résultats d’études suggèrent qu’un carboloading de un ou deux jours avant la compétition est décisif. L’absorption de grandes quantités de nourriture la veille d’une compétition entraîne souvent une désagréable sensation de lourdeur, voire des problèmes digestifs, et n’est donc pas recommandée.
En plus de nourriture globalement plus riche en glucides juste avant la course, nous recommandons la prise du CARBO LOADER, spécialement développé dans ce but, le jour précédant la compétition. CARBO LOADER est une boisson glucidique hautement concentrée, sans fructose libre. Idéalement, il faut en prendre une portion après chaque repas principal.

Les avantages d’un tel carboloading sont :

• Réserves de glycogène remplies au maximum
• Aucune sensation de lourdeur et moins de ballonnements.
• Utilisation pratique : CARBO LOADER, en particulier en sachets individuels, peut être facilement consommé n’importe où.

Electrolytes
Avant le départ d’un marathon VTT, le bilan électrolytique devrait être équilibré. Un peu de sel supplémentaire aux derniers repas constitue donc une précieuse assistance. Pour ce faire, il est idéal de prendre l’une ou l’autre capsule de sel (SALT CAPS) ou de dissoudre les ELECTROLYTE TABS dans une bouteille d’eau. Pour un apport simultané en glucides, il est conseillé de boire une boisson sportive (COMPETITION).

PENDANT LA COMPETITION

Paramètres individuels
Plus la course est longue, plus il est important de garder les paramètres individuels équilibrés afin d‘optimiser la performance. Les constantes les plus importantes auxquelles il faut faire attention, sont : l’énergie, l’hydratation et les électrolytes.

Energie
Pour la plupart des VTTistes, les glucides sont les principaux fournisseurs d’énergie pendant la course. Leur capacité d’absorption est cependant physiologiquement limitée. En règle générale, ce sont entre 60-80 g de glucides par heure, soit env. 1 g de glucides par kg de poids corporel, qui doivent être absorbés.
Ingérer trop d’énergie peut causer des problèmes. Des ballonnements ou des problèmes digestifs en sont par exemple deux indicateurs. En principe, peu importe que l’apport énergétique provienne de boissons sportives, de gels, de barres, ou de produits similaires. En plus du parcours de la compétition (topographie), les expériences et les préférences individuelles jouent ici un rôle déterminant. Nous recommandons l’ingestion d’une combinaison de différentes sources. Plus la compétition dure longtemps, plus le besoin en aliments solides augmente. Dans ce moment, nos barres énergétiques HIGH ENERGY BARS ont prouvé qu’elles étaient les plus appropriées. Durant les ascensions et si la respiration est lourde, il est recommandé d’ingérer de l’énergie sous forme liquide. Les déficits intermédiaires en énergie peuvent être palliés au mieux grâce aux gels LIQUID ENERGY.
Le choix des gels (LIQUID ENERGY PLUS, BCAA, PURE ou SALTY) se fait en fonction des préférences de goût de chacun. Les gels sont faciles à combiner. En cas de grande chaleur, le gel LIQUID ENERGY SALTY constitue une bonne alternative, notamment du point de vue du goût. En effet, il contient plus de sel, a un goût épicé-salé et est moins sucré.

Hydratation et électrolytes
Ce n’est pas uniquement beaucoup de liquide, mais également des électrolytes qui sont perdus via la transpiration. Par conséquent, dès le début, il est important de boire régulièrement et de tenir compte de la sensation de soif, qui, sur la base d’observations scientifiques reste l’indicateur le plus fiable. Pour des raisons physiologiques de la nutrition, nous recommandons la consommation des boissons glucido-électrolytiques COMPETITION®, LONG ENERGY ou ULTRA COMPETITION. L’avantage de ces boissons, est qu’elles fournissent à l’organisme de précieux électrolytes, du liquide et naturellement aussi de l’énergie nécessaire sous forme hypotonique. Ces boissons sont également exemptes d’acide, offre un large spectre de glucides et ne sont que légèrement aromatisées, ce qui les rend très digestes.
En cas de durée de compétition croissante, de températures élevées, de tendances aux crampes, nous recommandons l’utilisation de SALT CAPS en tant que source supplémentaire en électrolytes (env. 1-2 capsules par heure).

Performance Optimizer
L’ACTIVATOR est bénéfique pour quiconque souhaite mettre le turbo en deuxième moitié de compétition. La petite bouteille contient 200 mg de caféine, ce qui équivaut à 2 à 3 tasses de café. La caféine active et améliore la capacité de performance d’endurance, la concentration et l’attention. Elle influence également positivement la motivation. Comme pour tous les produits, il est recommandé de tester sa tolérance à l’ACTIVATOR avant la compétition.
Quiconque devant composer avec des durées de compétition croissantes ou plus généralement avec des crampes musculaires, peut utiliser le shot MUSCLE RELAX en tant que support. Cette solution à boire au goût pickles, aigre-forte, active les récepteurs neurosensoriels et aide ainsi à normaliser la fonction musculaire.

APRES LA COMPETITION

Une prompte régénération est profitable
La phase de régénération commence immédiatement après l’arrivée. Le plus vite sera le mieux pour l’organisme, même s’il n’y a pas encore de sensation de faim à ce moment-là.

Les trois facteurs suivants sont essentiels à une régénération rapide :

• Reconstitution des réserves de glycogène grâce à des glucides facilement assimilés.
• Réhydratation au moyen de liquide et d’électrolytes.
• Restauration / réparation des muscles grâce aux protéines.

Les athlètes d’élite consomment, dans les 30 minutes suivant l’arrivée, une boisson professionnelle pour la régénération contenant env. 20 à 30 g de protéines afin de couvrir tous les éléments importants de la manière la plus simple et la plus efficace possible. Pour ce faire, les produits les plus fréquemment utilisés sont PRO RECOVERY, RECOVERY SHAKE ou WHEY ISOLATE 94. Le RECOVERY DRINK (associé à une ampoule d’AMINO 12500) a également fait ses preuves grâce à la taille pratique de ses portions.

Auteur : Remo Jutzeler
Chef Recherche et Développement chez SPONSER SPORT FOOD
Dipl. Ing. Technologie alimentaire HES
MAS Nutrition et santé ETHZ

04. 09. 2019
À l'article »

SEL DANS LES BOISSONS SPORTIVES

Traduit avec www.DeepL.com/Translator

Remplacement du sel et des fluides dans le sport

Dans le domaine du sport, le sel est reconnu comme un ingrédient important des boissons pour sportifs. D'autre part, les campagnes de santé mettent constamment en garde contre la consommation excessive de sel dans la vie quotidienne. La question se pose donc de savoir si l'ajout de sel ou de chlorure de sodium dans les boissons pour sportifs est raisonnable, inoffensif ou même inutile.

En raison des fonctions biochimiques que le sodium remplit dans l'organisme, l'ajout de sodium est destiné à améliorer l'absorption des fluides et de l'énergie, car le glucose est transporté de l'intestin au sang en fonction du sodium. Toutefois, il est controversé de savoir si un supplément de sodium provenant de la boisson pour sportifs est vraiment nécessaire pour cette dernière. D'autre part, il semble clair que la prise d'une solution sodique avant l'effort (pré-hydratation) augmente linéairement le volume de plasma sanguin par rapport à l'eau pure(1) Le sang devient, pour ainsi dire, plus mince. Cette augmentation du volume de liquide peut à son tour avoir un effet d'amélioration des performances, car elle optimise la circulation sanguine et donc le transport de l'oxygène et des nutriments. Une pré-hydratation avec des boissons contenant du sodium effectuée avant l'effort peut donc apporter un avantage en termes de performance pendant l'effort.

Le sodium dans une solution d'hydratation, qui est prise pendant ou après l'exercice, favorise également un apport hydrique suffisant ou une réhydratation complète le plus rapidement possible en ne prévenant pas prématurément la sensation de soif. Ceci est dû au rapport de concentration de l'eau et du sodium. Si l'on ne prend que de l'eau à l'état déshydraté, cela provoque une "dilution" du rapport eau-sodium, l'envie de boire étant stoppée avant d'obtenir une réhydratation complète. L'eau pure a également un effet diurétique plus important que la solution sodique en abaissant l'hormone vasopressine. Cela signifie qu'il faut uriner plus d'urine, ce qui prolonge le temps de réhydratation complète de l'organisme et donc le temps de récupération(2) L'absence ou l'insuffisance de sodium entraîne un débit urinaire plus élevé et ne peut maintenir un équilibre hydrique équilibré à long terme.

Un manque de sodium dans les boissons ou une consommation insuffisante de liquides favorise également les crampes musculaires. Pour les sportifs sensibles aux crampes, nous recommandons quatre à cinq jours de sodaloading avec LACTAT BUFFER avant un effort de longue endurance.

En résumé, on peut dire que là où le remplacement efficace des liquides ou la récupération rapide sont les principales priorités, les boissons contenant au moins 500 à 1000 mg de sodium par litre devraient toujours être consommées. La Sodaloading est recommandée pour les personnes sensibles aux convulsions ou les sportifs avant des efforts d'endurance très longs dans la chaleur (à partir de 3 h environ). Les jus de fruits sont défavorables parce qu'ils sont hypertoniques et ne contiennent pas de sodium. Les vaporisateurs de fruits dilués avec addition de sel de table sont déjà plus appropriés. Les boissons pour sportifs prêtes à boire, contenant du sodium et hypotoniques telles que COMPETITION® ou LONG ENERGY sont idéales. SALT CAPS peut également être utilisé en complément ou en combinaison avec d'autres boissons. Si l'énergie provient de sources autres qu'une boisson, les comprimés effervescents ELECTROLYTE TABS peuvent également être utilisés.

Par exemple, 80 g de COMPETITION® dans 1000 ml d'eau plus deux SALT CAPS fournissent ensemble 855 mg de sodium et un besoin énergétique d'environ une heure. Une combinaison comparable serait 60 g de COMPETITION® dans 750 ml d'eau plus une BARRE D'ÉNERGIE HAUTE SALÉE&NUTS, qui ensemble donne 550 mg de sodium.

Littérature

1) Mora-Rodriguez und Hamouti, Med Sport Sci, 2012
2) Shirreffs und Maughan, Am J Physiol, 1998

Auteur : Remo Jutzeler
Responsable R&D SPONSER SPORT FOOD
Ing. sciences de l'alimentation FH
MAS Nutrition & Santé EPFZ

01. 07. 2019
À l'article »

Plus d'articles

Combines ton produit

CHF 26,00

• électrolytes sous forme concentrée
• Compensation de la perte de sel et des électrolytes par la transpiration
• Pratique à prendre, dosage...

ULTRA COMPETITION® Détails de l'information
CHF 28,00
  • Faible indice glycémique, particulièrement adapté pour les longues distances
  • Différentes applications: comme une solution ou boisson très...
CHF 5,00
  • Pour l'énergie sur l'ultra distance
  • Aliment liquide, facile à digérer
  • 50 % protéines / 50 % glucides
  • Protéines de lactosérum de haute...
CHF 2,00
  • Gels avec la plus haute densité d'énergie
  • Compatibilité optimale
  • 6 variantes / arômes différentes
  • Sans conservateur, sans...

Contexte et informations

Découvrez des informations passionnantes sur notre produit

Faits Scientifiques

À la vue d'ensemble »

Pour compléter les produits

Gourde originale 750ml Détails de l'information
CHF 2,00
  • Sans plastifiant ni bisphénol A
  • Lavable au lave-vaisselle
  • Convient pour les boissons jusqu'à 60°C
Smartshake™ Original Shaker Détails de l'information
CHF 6,00
  • Les gouttes ne s'échappe pas
  • Contient un réservoir à poudre
  • Capacité de 600 ml
CHF 12,50
  • Bouchon à vis plus sûr
  • Facile à nettoyer
  • Lavable au lave-vaisselle
CHF 2,30
  • Densité énergétique élevée venant d’ un mélange de glucides de haute qualité
  • Une énergie durable
  • Contient du MCT et du bêta-glucane...

• Shaker de qualité avec une capacité de 500 ml
• Approprié pour le lave-vaisselle, le micro-ondes et le congélateur...