Vers le haut

Nutrition sports d'hiver

FOTO: Alois Lackner/Pexels

La nutrition dans les sports d'hiver - entraînement et compétition

En fait, la nutrition sportive en hiver ne diffère pas de la nutrition sportive en été. Mais si tu y regardes de plus près, il existe des différences majeures. D'une part, les objectifs d'entraînement des athlètes d'été en hiver diffèrent sensiblement des objectifs en été. Si en été, la compétition est au premier plan, en hiver, il s'agit de jeter les bases de la prochaine année de compétition. Les mois de novembre et de décembre sont très souvent aussi marqués par les loisirs, et l'alimentation a donc une toute autre signification. En janvier et février, le travail se situe très souvent dans le domaine de la force/endurance. L'apport en protéines a donc une plus grande signification.

Sport de compétition en hiver
Fondamentalement, il est important de savoir qu'à des températures froides, la demande en énergie et, à des altitudes plus élevées, également en liquides, augmente. L'air sec à haute altitude provoque l'expulsion d'une grande quantité de liquide. Ces circonstances sont documentées scientifiquement. Dans le cas d'activités sportives à plus de 2000 mètres d'altitude (par exemple, les randonnées à ski), cela peut avoir un impact majeur sur les performances. Il est donc important de faire attention à l'apport énergétique et à la consommation régulière de liquide. Malgré des besoins en liquides comparables, la sensation de soif est généralement plus faible en hiver et le besoin en énergie est plus élevé pour compenser les pertes de chaleur corporelle causées par le froid.

Les boissons sportives très énergétiques LONG ENERGY et COMPETITION sont recommandées aux randonneurs à ski ambitieux, car elles garantissent à la fois un apport suffisant en liquides et en énergie. A propos, tu peux déguster les boissons pour sportifs chaudes, préparées dans une bouteille thermos. Le SPORT TEA est également idéal pour cela.

Les LIQUID ENERGY GELS peuvent pratiquement toujours être pris. Les barres, par contre, deviennent souvent dures au froid. Il est donc recommandé de porter les barres sans enrobage chocolaté directement près du corps, afin qu'elles restent d'une consistance agréable jusqu'à leur consommation. Il ne faut pas non plus négliger les sollicitations du système immunitaire. L'inhalation constante d'air froid met le système immunitaire et les voies respiratoires à rude épreuve. Les nucléotides tels que ceux contenus dans IMMUNOGUARD peuvent avoir un effet de soutien à cet égard.

Récupération
La récupération est tout aussi importante dans les sports d'hiver que dans les températures estivales. L'accent est mis sur la réhydratation et la reconstitution des réserves d'énergie et de protéines pour la récupération musculaire. D'autres aspects ne doivent pas être considérés d'un point de vue nutritionnel en hiver. Il est naturellement approprié, individuellement et en situation, de commencer par des boissons et/ou des repas chauds comme première mesure de récupération afin de réchauffer le corps et de ne pas avoir à dépenser de l'énergie supplémentaire pour la production de chaleur. Le RECOVERY SHAKE choco, par exemple, est une bonne préparation à base de lait. Cependant, il faut utiliser uniquement du lait chaud et non du lait bouillant.

Articles associés
sur le sujet de » énergie & hydrates de carbone
sur le sujet de » avis spécialisé

Auteur : Remo Jutzeler
Chef Recherche et Développement chez SPONSER SPORT FOOD
Dipl. Ing. Technologie alimentaire HES
MAS Nutrition & Santé ETHZ