En hausse

OMEGA-3 PLUS

  • Huile de poisson hautement dosée en oméga 3 avec vitamine D3
  • Teneur unique élevée en EPA et DHA (idéal pour les athlètes)
  • Meilleure qualité, sans « goût de poisson », avec un arôme frais d’agrumes
  • Convient pour un apport quotidien
  • Sans conservateur
  • Poissons issus d’une pêche durable certifiée
Arôme
Citrus
Unité de vente
Bouteille (150 ml)
Qté
En stock
CHF 34,50

Ajouter à la liste d'envie Ajouter à la liste d'envie

OMEGA-3 Plus

Même en y portant une attention particulière, il y a des nutriments essentiels dont les besoins sont difficiles à couvrir. OMEGA-3 PLUS de SPONSER est unique en termes de qualité et de fonctionnalité et couvre de manière optimale les besoins quotidiens en acides gras oméga-3 (acides gras essentiels EPA/DHA) et en vitamine D3 (« lumière du soleil »). Grâce à sa forme liquide, OMEGA-3 PLUS ne contient aucun agent de conservation et offre une concentration plus élevée en EPA et DHA que les gélules classiques. Déjà deux cuillères à café (10 ml) contiennent 1640 mg d’EPA et 1300 mg de DHA d’excellentes qualité et pureté. Les huiles de poisson utilisées proviennent d’une pêche durable et certifiée pratiquée dans les régions froides du nord-est et sont transformées en Norvège. Un arôme naturel d’agrumes assure un goût frais et agréable (sans « goût de poisson »). Pour le compléter, de la vitamine solaire D3 y a été ajouté car une grande partie de la population en est insuffisamment approvisionnée, en particulier durant les mois d’hiver. Les acides gras oméga-3 et la vitamine D sont essentiels et apportent de nombreux bienfaits pour la santé, ils sont notamment importants pour le système cardiovasculaire et le système immunitaire.

ALLEGATIONS SANTE – VOS AVANTAGES POUR LA SANTÉ EN UN CLIN D’OEIL

OMEGA-3 PLUS contient les allégations santé suivantes

DHA et EPA

  • contribue à une fonction cardiaque normale
  • aide à maintenir une pression artérielle normale
  • contribue au maintien d’un taux normal des triglycérides dans le sang

DHA

  • contribue au maintien d’une fonction cérébrale normale
  • contribue au maintien d’une acuité visuelle normale

vitamine D3

  • contribue au fonctionnement normal du système immunitaire (même chez les enfants)
  • contribue au maintien d’une fonction musculaire normale
  • contribue à la préservation normale des os
  • nécessaire à une croissance saine et à un développement sain des os des enfants
  • contribue à une absorption/utilisation normale du calcium et du phosphore
  • contribue à la préservation d’une dentition normale
  • contribue à réduire le risque de chutes dû à la faiblesse musculaire et à l’instabilité posturale survenant avec l’âge. Les chutes sont un facteur de risque de fractures dès 60 ans.

 

 

 

Read more

Prepare
Before
During
After
Water
Milk

Application

Nous recommandons une prise quotidienne le matin ou le soir, et non peu avant les activités sportives. Conserver à température ambiante. Pour une durée de conservation optimale (6 semaines), conserver la bouteille au réfrigérateur après ouverture.

Preparation

Prendre chaque jour 1-2 cuillères à café (5-10 ml). 10 ml contiennent la quantité quotidienne recommandée requise (3 g EPA + DHA). La dose journalière maximale acceptable est spécifiée par l’EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments) à hauteur de 5 g d’EPA + DHA. Les études sur la santé humaine ont généralement été effectuées avec des doses de 2 à 5 g par jour (6,7 – 16,7 ml).

Par ration quotidienne/daily ration

5 ml**

%NRV*

10 ml**

%NRV*

acides gras oméga-3

1.5 g

50%

3.0 g

100%

dont EPA

820 mg

-

1640 mg

-

dont DHA

650 mg

-

1500 mg

-

vitamine D3

5 µg

100%

10 µg

200%

*NRV, nutrient reference values
**1 cuillère à café/teaspoon = ca. 5 ml

Ingrédients: Huile de foie de morue norvégienne et concentré d’huile de poisson, huile d’olive à 3%, arôme naturel d’agrumes, vitamines D3 (cholécalciférol).

Dévloppé en Suisse, soigneusement fabriqué en Allemagne à base d’huile de poisson norvégienne. Zone de pêche: Atlantique/Pacifique Nord-Est.

Ne pas dépasser l’apport quotidien recommandé (10 m). Pour les femmes enceintes et allaitantes max. ½ cc (2,5 ml) par jour. Les compléments alimentaires ne constituent pas un substitut à une alimentation variée et équilibrée ni à un mode de vie sain. Tenir hors de portée des jeunes enfants.

 

Article

Nutrition au camp d'entraînement

Par pro triathlète Ruedi Wild

À l'article »

Acides gras oméga-3

Important pour le sport et la santé (en anglais)

À l'article »

NOUVEAU: OMEGA-3 PLUS

OMEGA-3 PLUS de SPONSER est unique en termes de qualité et de fonctionnalité et couvre de manière optimale les besoins quotidiens en acides gras oméga-3 (acides gras essentiels EPA/DHA) et en vitamine D3 (« lumière du soleil »).

À l'article »

Plus d'articles

Nutrition au camp d'entraînement

Traduit avec www.DeepL.com/Translator:

Nutrition dans un camp d'entraînement de triathlon : les conseils de Ruedi Wild

Le triathlète professionnel Ruedi Wild est un athlète de haut niveau depuis plus de vingt ans. Sur la voie d'innombrables podiums nationaux et internationaux ainsi que de titres de champion du monde et d'Europe, l'athlète professionnel suisse a acquis beaucoup d'expérience en matière d'alimentation parfaite. Voici quelques-unes des connaissances acquises et des conseils très personnels sur la nutrition dans le camp d'entraînement qu'il révèle dans les pages qui suivent :

Perdre du poids
Une chose à l'avant : les camps d'entraînement rendent les choses plus difficiles ! Jusqu'à présent, je ne suis jamais revenu du camp d'entraînement aussi facilement, absolument jamais. Ceci, bien qu'il n'était pas rare d'avoir plus de 40 heures par semaine. D'après mon opinion et mon expérience, le poids dépend généralement beaucoup plus du régime alimentaire et de sa qualité que de la quantité d'entraînement. Le camp d'entraînement n'est pas pour moi le moment de perdre du poids, mais de m'entraîner de façon optimale !

Nutrition générale dans le camp d'entraînement
Dans le camp d'entraînement, je fais attention à ce que la nourriture soit bonne et de bonne qualité malgré une consommation d'énergie élevée. Je préfère manger des aliments non transformés tels que des légumes, de la viande, des salades et des graisses de haute qualité (huile d'olive, noix, etc.). En outre, il y a une plus grande proportion de glucides sous forme de riz ou de pommes de terre. Chaque fois que c'est possible, je me passe du sucre ajouté dans l'alimentation de base. J'évite tous les yaourts sucrés, les boissons gazeuses, les jus de fruits prétendument "sains" et les desserts à haute teneur en sucre. Il en va de même pour les fruits en conserve. Ils n'ont tous aucun effet sur ma satiété, mais au contraire : une sensation de faim bien au-delà de la quantité d'énergie nécessaire et associée à une récupération plus importante due à l'augmentation des marqueurs inflammatoires dans le sang, à la fatigue et à une glycémie très variable, soit trop élevée (fatigue), soit faible (faim). Pendant de nombreuses années, j'ai eu de la difficulté à dormir en raison de ma forte consommation de sucre. Une pause soudaine de la faim la nuit était la règle plutôt que l'exception. J'avais donc presque toujours un "casse-croûte d'urgence" sur ma table de chevet.
Non seulement dans le camp d'entraînement, mais aussi dans la vie de tous les jours, je fais attention à une consommation suffisante d'acides gras oméga-3. Les nombreux effets positifs sur la santé ont été scientifiquement confirmés depuis plusieurs années. Je remarque bien que les durcissements dans ma musculature diminuent immédiatement et durablement. Personnellement, je suis très satisfait de la nouvelle OMEGA-3 Plus de SPONSER ! Un complément au goût neutre, si l'on peut dire pour les Oméga 3. Finalement, je n'ai plus besoin d'avaler des tonnes de capsules.

Voyage
Voyager, c'est stresser et c'est aussi mettre à rude épreuve mon système immunitaire. Plusieurs fois, j'ai été malade pendant le voyage aller ou retour et l'effet du camp d'entraînement s'est immédiatement évaporé. Les derniers jours avant le départ sont généralement très stressants et la vie quotidienne est dominée par l'emballage et toutes les choses à faire à la dernière minute. Sur le chemin du retour, le corps est frappé par le volume d'entraînement plus élevé. J'ai fait de bonnes expériences avant et pendant le voyage avec une plus grande consommation de protéines et IMMUNOGUARD de SPONSER pour renforcer mes défenses naturelles. Conseil : Lorsque vous voyagez, n'oubliez pas d'emporter des désinfectants et de les utiliser régulièrement !
La qualité de la nourriture dans l'avion n'est généralement pas trop élevée et le voyage entier prend presque toujours plus de temps que prévu. Veillez donc à prendre vos propres précautions ! Mes collations les plus populaires et mes compagnons de voyage les plus fidèles sont les LOW CARB PROTEIN BARS. Savoureux et avec beaucoup de protéines, mais pratiquement sans sucre et bien rassasiant.

Régénération
Plus je m'entraîne, plus je dois récupérer plus spécifiquement et mieux pour obtenir l'effet désiré. En plus d'une alimentation de base de haute qualité, je fais attention à un apport régulier et suffisant en protéines. Surtout les jours où je saute le déjeuner à cause de la longue randonnée à vélo, je m'assure d'avoir une bonne et suffisante source de protéines. Les glucides se retrouvent pratiquement partout, même avec le café et le gâteau, ou dans mon cas : croissants aux noisettes.
J'essaie donc de prendre au moins une portion de 20-25g de protéines toutes les quatre heures. Dans l'alimentation de tous les jours, je peux généralement le couvrir avec l'aliment de base. Dans le camp d'entraînement, cependant, je n'y parviens pas si facilement, car j'ai l'habitude de déjeuner sur la moto en raison des volumes d'entraînement plus élevés. Je préfère prendre une barre protéinée de haute qualité (PROTEIN 36 BAR), en plus principalement des acides aminés (AMINO 12500, BCAA POUDRE ou ESSENTIAL AMINO COMPLEX), environ toutes les deux heures sur le vélo. De retour dans la pièce, je consomme immédiatement une portion de protéines sous forme de produit de régénération. La plupart du temps on utilise le PRO RECOVERY (si on suit une formation) ou le MULTI PROTEIN (sans suivre une formation). Avant d'aller au lit, c'est aussi le moment idéal pour reprendre la protéine, car la phase de récupération se déroule à pleine vitesse pendant la nuit. La CASEIN (protéine de nuit) est utilisée à la maison et sans limitation par les bagages. MULTI PROTEIN (à haute teneur en caséine) est également une solution idéale pour les camps d'entraînement. Mélangé avec du lait, c'est aussi un dessert savoureux.
Avec une consommation correcte et régulière de protéines, je ressens une différence frappante dans mon état de récupération pendant le camp d'entraînement. De plus, je suis moins dépendante des sources de protéines du buffet, qui souvent ne répondent pas à mes attentes d'un point de vue qualitatif.

Approvisionnement énergétique situationnel
Le camp d'entraînement n'est pas le bon moment pour acquérir le poids de la compétition ! C'est plutôt à moi qu'il revient de bien gérer et de réussir la charge de travail de formation souhaitée. Cela n'est possible que si je prends bien soin de moi et que je récupère.
J'accorde une attention particulière à la nourriture, en particulier pendant les entraînements longs et durs. Je fabrique des unités dures avec des réserves de glucides suffisamment remplies. En unités de 3 heures et plus, je consomme toujours au moins une source de protéines pour protéger mes muscles du déficit énergétique et de l'"auto cannibalisation" (dégradation musculaire). J'adapte l'énergie sous forme de glucides à l'intensité et à l'intention d'entraînement. Plus l'intensité est élevée, plus il y a de glucides par heure. Je fabrique aussi consciemment les unités en vrac avec un apport réduit en glucides afin d'optimiser mon métabolisme des graisses. Néanmoins, j'absorbe suffisamment de glucides pour pouvoir compléter l'unité sans compromis.

Buffet et collations
Dans ma jeunesse, j'évitais souvent les collations entre les repas et j'allais à la "bataille" du soir au buffet avec la faim chaude. Cette situation est évidemment défavorable pour diverses raisons. D'une part, le corps était dans un état catabolique et dégradant avec une régénération détériorée pendant plus longtemps, d'autre part, je mangeais encore beaucoup plus énergiquement que prévu à la fin de la journée. Je me suis couchée épuisée et l'estomac plein, pour me réveiller quelques heures plus tard avec la faim.

Longues courses à vélo
Pendant les longues promenades à vélo dans la région de base, je préfère manger des aliments solides. En particulier la BARRE D'OAT PACK et les HIGH ENERGY BAR SALTY NUTS sont mes préférées comme sources savoureuses d'hydrates de carbone. En raison de la transpiration, l'eau n'est pas optimale à long terme, car des électrolytes importants comme le sodium sont éliminés par lavage. C'est pourquoi j'ai toujours avec moi quelques ELECTROLYTE TABS dans mon sac de vélo, afin que chaque bouteille d'eau puisse être facilement et pratiquement transformée en boisson sportive (énergétique et sans sucre) lorsque vous la remplissez.
J'utilise principalement des boissons riches en glucides ou en électrolytes énergétiques pour les unités plus intensives, car la mastication est difficile ici, ou pour les voyages particulièrement longs. LONG ENERGY 10% est en tête de ma liste parce qu'elle contient 10% de protéines en plus de la solution glucidique sans acide (et donc sans danger pour les dents).

Fatigue et soutien mental
Avec l'augmentation de la durée du camp d'entraînement, la fatigue augmente inévitablement de plus en plus. Ma motivation est en corrélation avec cela. J'ai donc toujours quelques ampoules de caféine ACTIVATOR en stock. Cela fait des merveilles pendant les longues journées d'entraînement ou pendant les entraînements par intervalles difficiles. Le manque de motivation peut se transformer en euphorie d'entraînement en quelques minutes ! J'essaie d'utiliser ACTIVATOR en doses, car à moyen terme, il est important de suivre les signaux du corps.

Ma liste de bagages pour le camp d'entraînement
• LOW CARB PROTEIN BARS: En voyage et en collation entre les repas
• PRO RECOVERY: Régénération
• MULTI PROTEIN: Poudre protéique suisse. Augmentation des besoins en protéines, régénération, protéines nocturnes
• PROTEIN 36 BAR: Collation protéinée pendant la journée et la balade à vélo
• AMINO 12500, AMINO EAA, BCAA: besoin en protéines pendant l'exercice, récupération
• LONG ENERGY 10%: Boisson énergisante pour l'entraînement
• ELECTROLYTE TABS: boisson (pratique) sans énergie pour des besoins accrus en électrolytes
• OAT PACK BAR, HIGH ENERGY BAR: Des aliments solides savoureux et une source d'hydrates de carbone
• ACTIVATOR: Motivation supplémentaire pour les journées d'entraînement longues et dures

01. 05. 2019
À l'article »

Acides gras oméga-3

Occurence and health significance of Omega-3 fatty acids
Fats and oils are composed of saturated, monounsaturated and polyunsaturated fatty acids which, depending on their origin, in different compositions and ratios. Thus, the polyunsaturated omega-6 fatty acids occur mainly in plants, omega-3 fatty acids almost exclusively in algae, marine plankton, krill and fish. The omega-3 (n3) fatty acids are further subdivided into alpha-linolenic acid, EPA and DHA (eicosapentaenoic and decosahexaenoic acid). The latter two are well-known because of their beneficial effect on cardiovascular health, while alpha-linolenic acid serves as a precursor of DHA and can be converted into it to a certain degree by the human organism. In the body, n3-fatty acids are mainly built into cell membranes, which makes cells more flexible and supple, but also affects their functioning and can provide various health benefits.

In the western diet, the polyunsaturated fatty acids are mainly ingested in the form of omega-6 (n6) fatty acids, primarily from vegetables and meat. Over the centuries, switching from a hunter-gatherer life to agriculture has resulted in a health-unfavourable n6:n3 fatty acid ratio, which is associated with adverse health effects on inflammatory factors and cardiovascular health. Conversely, in particular the n3-fatty acid EPA is considered to be beneficial to those health issues, while DHA seems to be more important for healthy brain development and function.

In addition to an optimized n6:n3 fatty acid ratio with regard to its general health significance, also the anti-inflammatory effect for recovery promotion is interesting for athletes. A sufficient intake of the necessary n3-fatty acids can only be achieved by an increased intake of the mentioned marine sources, especially of high-fat cold-water fish, or of dietary supplements with fish or krill oil. A daily intake of 1-2 g of EPA + DHA is recommended, preferably in the ratio 2:1. (Mickleborough 2013, Simopoulos 2007). The maximum acceptable daily intake set by the European Food Safety Authority (EFSA) is 5 g EPA + DHA (www.efsa.europa.eu). Human studies have usually been conducted at dosages between 2-5 g daily.

Intense exercise is a challenge for the musculoskeletal system and the immune system. During sports, pro-inflammatory hormones are released. If this happens permanently and in high concentrations, injuries and illnesses can be promoted and the regeneration time after exercise prolonged. An adequate supply of n3-fatty acids, especially of EPA, is therefore recommended for various reasons:

Muscular recovery
Tsuchiya (2016) demonstrated attenuated loss of power and better mobility in response to sore muscles after eccentric loads. Jakeman (2017) demonstrated that an acute dose of a fish oil supplement improves the functional performance of the muscles after eccentric loads. Furthermore, various review articles (Ochi 2018, 2019) discuss the recovery-promoting effects of n3-fatty acids in terms of muscle function and reduced muscle damage due to physical exertion (e.g reduced soreness). Anti-inflammatory effects of n3-fatty acids also play a role here.

Oxygen consumption during endurance exercise
Endurance athletes benefit from an omega-3 supplementation by an economization of oxygen consumption and thus longer anaerobic stamina (Zebrowska 2015, Mickleborough 2013, Da Boit 2017). A multifactorial effect is presumed, which ultimately leads to an increased stroke volume and a reduced heart rate (Philpott 2018).

Immune function
Infections of the upper respiratory tract are a common problem in endurance athletes. In a study with 1.1 g n3 fatty acids, 10 μg vitamin D and 8 g whey protein daily, reduced frequency and duration of infection were found in young athletes (Philpott 2018). Since vitamin D is central to a healthy immune system, its combination with n3-fatty acids seems advisable.

Neuromuscular processes
DHA is an important component of brain neurons. Since physical training also brings about neuromuscular adapations, increased DHA availability can additionally support these adjustments. This seems especially meaningful with ageing with regards to a muscle-preserving effect (Philpott 2018), when the body's neuromuscular functions diminish.

Muscle protein synthesis
More recently, studies have also found an anabolic effect of n3 fatty acids on muscle protein synthesis. Specifically, EPA was recognized as the anabolic and anti-catabolic component (Kamolrat 2013, see graph). However, this applies primarily in the case of insufficient protein intake (McGlory 2016), and thus especially for seniors, where also an age-related "anabolic resistance" comes on top. For this population the muscle protecting/preserving effect is therefore of particular importance. Also, in clinical situations such as In cancer patients, the intake of n3-fatty acids could reduce muscle mass loss (tumor cachexia) (Murphy 2011).

Also in the context of muscle build-up, vitamin D is an important additional micronutrient as it plays a role in cell division and can increase muscle protein synthesis in response to an anabolic stimulus (Salles 2013).

Triglycerides or phospholipids?
In addition to the well-known fish oil capsules, supplements based on krill oil have been available for several years. Krill are small crustaceans that feed many fish and are also the source of their n3-fatty acid content. In krill, however, the n3 fatty acids are to a large extent bound as phospholipids, whereas in fish these occur in the form of triglycerides. While some studies have indicated improved bioavailability of phospholipidically bound n3-fatty acids, the opposite has been noted in other studies. One study showed better bioavailability of EPA + DHA from a fish oil concentrate (triglycerides) compared to krill oil (phospholipids), and also to salmon oil with a reverse EPA:DHA ratio (Laidlaw 2014). In particular, an increased EPA concentration by factor 4 (!) was found in the subjects with fish oil concentrate compared to krill and salmon oil.

OMEGA-3 PLUS from SPONSER
SPONSER® offers its own omega-3 supplement coming in a liquid form. OMEGA-3 PLUS is a mixture of cod liver, sardine and anchovy oil with a uniquely high EPA content and concomitant high ratio of EPA to DHA. The fish oil used is obtained from controlled, certified sustainable wild fish. The lack of the typical fishy taste, flavoured with a mild citrus flavour, is evidence of the maximum freshness of the fish oil raw materials. One daily ration is 1-2 teaspoons (5 or 10 ml) and delivers 1.5 g, or 3.0 g n3-fatty acids, respectively, of which 820 mg (1640 mg) EPA and 650 mg (1300 mg) DHA. Since n3-fatty acids must be incorporated into the body cells, a multi-week intake is needed until they can develop their effect. It is recommended to take omega-3 supplementation in the evening (detached from physical exercise) and not immediately before exercise. Like this the oxidation of fatty acids for energy use can be reduced and the incorporation into the cell walls can be facilitated.

Literature
Mickleborough et al, 2013: Omega-3 polyunsaturated fatty acids in physical performance optimization. Int J Sport Nutr Exerc Metab 23, 83-96.

Simopoulos et al, 2007: Omega-3 fatty acids and athletics. Curr Sports Med Rep 6, 230-236.

https://www.efsa.europa.eu/de/press/news/120727

Tsuchiya et a, 2016: Eicosapentaenoic and Docosahexenoic acids- rich fish oil supplementation attenuates strength loss and limited joint range of motion after eccentric contractions: a randomized double-blind, placebo-controlled, parallel group trial. Eur J Appl Physiol116(6),1179-88.

Jakeman et al, 2017: Effect of an acute dose of omega-3 fish oil following exercise induced muscle damage. Eur J Appl Physiol, 117(3), 575-582.

Ochi et al, 2018: Eicosapentaenoic Acid (EPA) and Docosahexaenoic Acid (DHA) in Muscle Damage and Function. Nutrients, 10, 552.

Ochi, 2019: Eicosapentaenoic Acid and Docosahexaenoic Acid Exercise Performance. Nutrition and Enhanced Sports Performance (2nd Edition), 715-728.

Zebrowska et al, 2015: Omega-3 fatty acids supplementation improves endothelial function and maximal oxygen uptake in endurance-trained athletes. Eur J Sport Sci 15, 305-314.

Da Boit et al, 2017: Fit with good fat? The role with ω3 polyunsaturated fatty acids on exercise performance. Metabolism 66, 45-54.

Philpott et al, 2018: Applications of omega-3 polyunsaturated fatty acid supplementation for sport performance. Res Sports Med, DOI: 10.1080/15438627.2018.1550401

Kamolrat et al, 2013: The effect of eicosapentaenoic and docosahexaenoic acid on protein synthesis and breakdown In murine C2C12 myotubes. Biochem Biophys Res Commun, 432(4):593-8.

McGlory et al, 2016: Fish oil supplementation suppresses resistance exercise and feeding-induced increases in anabolic signaling without affecting myofibrillar protein synthesis in young men. Physiol Reports, 4(6), e12715.

Murphy et al, 2011: Nutritional intervention with fish oil provides a benefit over standard of care for weight and skeletal muscle mass in patients with nonsmall cell lung cancer receiving chemotherapy. Cancer, 117(8), 1775–1782.

Salles et al, 2013: 1,25(OH)2‐vitamin D3 enhances the stimulating effect of leucine and insulin on protein synthesis rate through Akt/PKB and mTOR mediated pathways in murine C2C12 skeletal myotubes. Molecular Nutr Food Res, 57(12), 2137-46.

Laidlaw et al, 2014: Comparative bioavailability of omega-3 fatty acids from four different omega-3 supplements. FASEB Journal, 272.6.

09. 03. 2019
À l'article »

NOUVEAU: OMEGA-3 PLUS

Même en y portant une attention particulière, il y a des nutriments essentiels dont les besoins sont difficiles à couvrir. OMEGA-3 PLUS de SPONSER est unique en termes de qualité et de fonctionnalité et couvre de manière optimale les besoins quotidiens en acides gras oméga-3 (acides gras essentiels EPA/DHA) et en vitamine D3 (« lumière du soleil »). Grâce à sa forme liquide, OMEGA-3 PLUS ne contient aucun agent de conservation et offre une concentration plus élevée en EPA et DHA que les gélules classiques. Déjà deux cuillères à café (10 ml) contiennent 1640 mg d’EPA et 1300 mg de DHA d’excellentes qualité et pureté. Les huiles de poisson utilisées proviennent d’une pêche durable et certifiée pratiquée dans les régions froides du nord-est et sont transformées en Norvège. Un arôme naturel d’agrumes assure un goût frais et agréable (sans « goût de poisson »). Pour le compléter, de la vitamine solaire D3 y a été ajouté car une grande partie de la population en est insuffisamment approvisionnée, en particulier durant les mois d’hiver. Les acides gras oméga-3 et la vitamine D sont essentiels et apportent de nombreux bienfaits pour la santé, ils sont notamment importants pour le système cardiovasculaire et le système immunitaire. Pour plus d'informations et pour acheter, veuillez cliquer/sélectionner le produit dans le curseur ci-dessous.

22. 02. 2019
À l'article »

Plus d'articles

Combines ton produit

CHF 34,50
  • Huile de poisson hautement dosée en oméga 3 avec vitamine D3
  • Teneur unique élevée en EPA et DHA (idéal pour les athlètes)
  • Meilleure qualité,...
nouveau
Whey Isolate 94/ Whey Protein 94 Détails de l'information
dès CHF 29,50
CHF 29,50
  • Whey de lactosérum « nourri à l'herbe » de la plus haute qualité et valeur
  • Procédé de fabrication CFM doux pour une qualité...
CHF 25,00
  • 2 cuillères à café de BASIC MINERALS couvrent plus de 50% des besoins journaliers en calcium, magnésium, fer et zinc.
  • exempt de sucre et de...

Contexte et informations

Découvrez des informations passionnantes sur notre produit

Faits Scientifiques

À la vue d'ensemble »

Pour compléter les produits

Smartshake™ Original Shaker Détails de l'information
CHF 6,00
  • Les gouttes ne s'échappe pas
  • Contient un réservoir à poudre
  • Capacité de 600 ml
Gourde originale 750ml Détails de l'information
CHF 2,00
  • Sans plastifiant ni bisphénol A
  • Lavable au lave-vaisselle
  • Convient pour les boissons jusqu'à 60°C
CHF 12,50
  • Bouchon à vis plus sûr
  • Facile à nettoyer
  • Lavable au lave-vaisselle

• Shaker de qualité avec une capacité de 500 ml
• Approprié pour le lave-vaisselle, le micro-ondes et le congélateur...

CHF 10,00
  • 100% coton
  • Lavable à 60°C 
  • 450 g/m2